Manaë Latrodectus [terminée]

le Mar 4 Nov - 0:16


Nom : Latrodectus

Prénom : Manaë

Surnom : « L'Anthropophile » par son espèce, « Manaë la Tricoteuse » par ses collègues

Âge : 15 ans (née Entre Mondienne), physiquement la trentaine

Statut : Médecin urgentiste au Sanctuaire, Opératrice premier secours.


Race : Latroda sous forme humaine (définitive)
Les Latrodas sont des araignées géantes intelligentes vivant en colonies dans le sud-est d'Entre-Monde, dans les réseaux de grottes des montagnes Sud de Grâce.



Autres informations : Manaë est mère biologique d'une petite fille de 8 ans, baptisée Solana, qu'elle a eu involontairement avec un jeune homme lors de de ses premières années transformées. Si cette nouvelle a fait le bonheur de la jeune femme, le père a disparu de sa vie quelques jours après.
Solana est totalement humaine mais arachnophobe, au plus grand désespoir de sa mère.


Pour les chiffres : Elle s'est transformée vers 6-7 ans, et avait le physique d'une femme d'une vingtaine d'année. Solana est née dans cette période. Depuis elle vieillit « normalement » et mourra théoriquement vers 23-24 ans, ce qui lui donnera une apparence d'une femme d'une quarantaine d'année. Sa fille aura dans les 16 ans.



Pouvoir, compétence ou Attribut : Production de soie
Vestige de sa race originelle, Manaë peut produire un fil de soie, via des glandes sécrétrices placées au fond de sa gorge et tissé grâce à de microscopiques mandibules à l’intérieur de son palais. Elles lui permettent de tisser un fil de 1 à 3mm de diamètre, plus ou moins collant selon le type de glande sécrétrice mise à contribution (jusqu'à 5 différentes). Plus désagréable à produire que sous sa forme arachnoïde, cette soie peut être utilisée aussi bien pour réparer un tissu, suturer une plaie (si le fil est stérile) ou créer un fil collant pour soutenir un objet peu lourd.

Voici l'heure des explications:
une vraie araignée possède 7 glandes sécrétrices différentes qui produisent autant de fils différents (fabrication de cocons, de toile de déplacement, de toile de construction, de toile de capture, de fil de vie, d'enduit et de sacs ovigères/spermatiques). Étant donné la forme humaine de Manaë, la soie des sacs de reproduction et de vil de vie ne lui servent pas.
Techniquement parlant, Manaë est capable de fabriquer tout ce qu'une araignée peut faire : Toile, pièges collants, constructions arachnéennes... Je précise que, à la vue de la taille du fil produit, il est impossible pour elle de stopper un homme en chute libre avec un seul fil. La résistance et l'élasticité de la soie d’araignée est certes prouvée (à taille égale, la soie d'araignée possède une résistance mécanique théorique presque 3 fois supérieure à celle de l'acier, et près de 30% plus élastique [sources : Wikipédia, Universalis,http://spidersilk.wik.com/saeta-aranea]) mais tout est une affaire d'échelle, et même si la soie de Manaë est 100 fois plus volumineuse que la soie d’araignée de nos jardins, elle ne peut en aucun cas lutter contre la gravité : La production de toile nécessaire pour une telle action est si conséquente (toile architecturée, fils collants, renforts élastiques de soutien, etc.) que l'homme aura eu le temps de mourir 10 fois avant que Manaë ne puisse faire quelque chose d'acceptable. Dans le même ordre d'idée, la construction d'un hamac prendra une bonne heure, et la confection d'un piège collant, presque une journée.

Merci de votre attention.




Description physique :
La forme humaine de Manaë est somme toute relativement commune. Aucun attribut arachnéen n’apparaît sur son corps (longs poils, multiples yeux ou crocs & membres supplémentaires), ce qui lui permet de garder assez facilement le secret de sa vraie nature à sa fille. Mesurant légèrement plus d'1m70, des cheveux mi-long naturellement châtains, la jeune femme aime à les teindre de couleurs claires (blonds, ou gris argenté). Ses yeux sont vert-gris, et ses sourcils droits lui donnent parfois un air sévère, dont des cernes visible après plus 24h de travail d'urgence accentuent cet air fermé. Elle n'est pas particulièrement adepte du maquillage, même si elle sait l'utilité de s’embellir pour adoucir son visage triangulaire.
Elle n'est particulièrement musclée, et préfère les séances de relaxation aux sports intenses. Ses doigts longs et fins lui donnent une certaine dextérité dans les travaux manuels, et en particularité la couture, activité héritée naturellement de ses origines. Sa rapidité à réparer les blouses abîmées de l’hôpital lui a valu le gentil surnom de « tricoteuse » par ses collègues, surnom qui lui plaît beaucoup.

Cette dextérité l'a ensuite motivé à suivre des formations d'opératrice d'urgence auprès du Sanctuaire des Braves, afin de pallier au manque de personnel médical ces dernières années.

L’espérance de vie d'une Latroda étant d'une vingtaine d'année, Manaë sait que malgré la modification de la plupart de ses cellules par sa mutation en humaine, qui a allongé son espérance de vie de quelques années, qu'une grosse moitié de sa vie est déjà derrière elle. Mais elle ne compte pas laisser sa fille sans un futur décent, et la plupart de son salaire lui sert à construire une vie pour sa descendance.



Profil Psychologique:
Ayant traversé plusieurs phases plus ou moins traumatisantes durant sa vie, Manaë est considérée comme biologiquement stable, mais dont le moral est régulièrement soumis à des pics de stress et de dépendance. La perte de sa forme animale due à sa première overdose de Noizumènes à affaibli sa volonté, et si elle n'en reste pas moins tenace dans son métier, elle a parfois beaucoup de mal à lutter contre sa dépendance au Feu Distillé, apparue lors d'une crise de déprime quand le psychologue a annoncé à la jeune femme que sa fille était arachnophobe. Le plaisir procuré par l'anti-venin annihilant sa volonté, Manaë est parfois dégoûtée de son propre corps et de sa faiblesse mentale après ses séances.
Malgré cela, Manaë trouve du réconfort dans le sourire de sa petite fille et dans l'utilité de sa capacité à l’hôpital. Si ses collègues sont au courant de sa véritable nature, le petit personnel et la plupart du reste du monde ignorent ses origines et elle se garde bien de les en informer. Son bureau, empli de soie soutenant dossiers et objets utiles, est d'ailleurs interdit d'accès par les femmes de ménage.

Bien qu'elle vive désormais comme une humaine, elle aime à dormir dans un filet fixé aux arbres ou dans des cocons de toile. Toutefois, entre sa fille et son travail qui ne lui laissent pas énormément de temps libre, elle n'a guère le temps de s'adonner à des sorties en solitaire dans les forêts avoisinantes.
Elle se passionne pour l'entomologie, malgré les grimaces de dégoût de sa fille devant sa collection de papillons.



Particularité du personnage :
Manaë est dépendante au Feu Distillé, cet anti-venin en vente à Elantra. Elle devra prendre une dose pour chaque RP, sinon elle passera l'aventure à ressentir les symptômes d'un manque. Cela peut aller des simples sueurs, des agitations, de plus ou moins légers tremblements (handicapant pour une intervention), d'une paranoïa prononcée jusqu'à une attitude agressive et une dégradation de son pouvoir (Soie plus fragile, constructions chaotiques ou contrôle de la production altérée). Par sécurité, elle garde toujours une dose de secours dans son bureau afin d'éviter de subir une crise avant - ou pendant - une opération.
Précisions:
Ce n’est pas une junkie finie, et les RPs seront souvent séparés chronologiquement de plusieurs semaines. Grosso modo, ça correspond à une dose par mois.




Biographie :

Région des Montagnes Sud de Grâce
Route du futur temple du Dieu N’hacyriv
Une dizaine d’année auparavant


La caravane était éventrée, et le conducteur déjà capturé. Les Latroda avaient épié le convoi depuis son départ du bivouac, et avaient profité d'un moment de repos des bêtes de somme pour fondre sur le chariot.
Le clan était affamé. Un éboulement en plein hiver, voilà qui tombait mal. La voix d’accès aux provisions avait été coupée et malgré les efforts fournis par les Sœurs, il fallait trouver une source externe. Les Latroda attaquaient rarement les hommes, mais la situation était critique. Elles avaient jeté leur dévolu sur un convoi destiné à la Grand Ville du Nord. Elantra allait manquer de quelques produits cet hiver.

Manaë fut de la première série à subir les effets des produits du convoi. Des Sœurs s'endormaient, d'autres crachaient le feu, et d'autres comme Manaë se retrouvèrent sous forme humaine pendant une journée. Maladroites et dépourvus de leurs capacités arachnéennes, beaucoup ne survirèrent pas à l'escalade nécessaire pour retourner dans la Cité Souterraine. Les produits furent laissés dans le convoi à la merci des pilleurs et l'on décida de ne plus tenter les nourritures des hommes.

Manaë faisait partie de celles qui n'avaient pas réussi à grimper et s'était retrouvée avec deux autres sœurs toutes aussi désemparés. Trois femmes luttant pour marcher, nues dans la neige et la nuit, et affamées. L'une d'elles ne passa pas deux heures. Les deux restantes décidèrent de s'abriter dans le chariot, au prix de gros efforts. Elles se nourrirent du contenu du chariot, décidées à survivre jusqu'à ce que cet étrange mal ne cesse et qu'elles ne puissent rentrer dans la Cité.

Manaë mangea une bonne partie des herbes et des noix. La trop grande concentration des éléments mutagènes des noix lui empoisonna le sang, la bloquant dans un état humain, alors que sa Sœur ployait sous les affres de douloureux ulcères. Les produits de l'Alchimiste n'étaient pas faits pour une telle consommation.

Les agents du service de livraison propriétaires du convoi trouvèrent au petit matin la caravane pillée, et deux femmes frigorifiées dont l'une semblait les menacer en agitant les mains et en claquant des dents.


Région des Montagnes Sud de Grâce
Ville de Verdi
6 ans plus tard


> Tu es prête, ma puce ? Tu n'as rien oublié ?

> Non, Maman...


Manaë pencha sa tête sur le côté et observa quelques instants sa fille qui traînait les pieds et tenait son cartable par les bretelles, l'air abattu. La jeune femme soupira profondément, et s'agenouilla avant de relever doucement le menton de Solana avec son index.

> Ma Sol'... Je sais que tu ne veux pas déménager, mais tu te referas beaucoup d'amis là-bas. Et puis maman gagnera plus d'argent avec ce nouveau travail et tu pourras avoir ta chambre à toi. Et peut-être même un aquarium. Ajouta-t-elle avec un sourire.

> Avec des tortues?! Demanda la petite fille, relevant la tête avec un air rempli d'espoir.

> Avec des tortues. Acquiesça sa mère avec un sourire. Mais pour ça il faut que tu sois forte et qu'on dise au revoir à l'appartement.

Prenant sa fille dans ses bras, Manaë jette un dernier regard à son ancien domicile. Beaucoup de souvenirs de sa nouvelle vie lui reviennent à l'esprit. Bons comme mauvais. Le jour où un vétérinaire l'a prévenu de sa nouvelle condition définitive. Ses cours pour apprendre à se fondre dans la société. La fougueuse nuit avec Shukan, et la naissance de sa petite Solana. La fuite de celui en qui elle pensait partager quelque chose, et ses premières injections de Feu Distillé.

Sa poitrine se serre à cette pensée. Cette maudite addiction ne l'a pas quittée, mais elle ne laisserait pas ses problèmes mentaux détruire le futur qu'elle construit pour son trésor qui saluait l'appartement de la main en calant sa petite tête dans le creux de l'épaule de sa mère.

Depuis 4 ans, Manaë travaillait comme aide-soignante pour les mineurs de la ville, et avait appris les gestes de premiers secours. L’ancien médecin d’urgence lui avait aussi enseigné les rudiments de la suture, et Manaë avait trouvé un métier qui lui plaisait. Toutefois, il devenait difficile d’élever sa fille dans un environnement minier et elle avait accepté une recommandation de la part du chef de la clinique pour un poste d’infirmière au sanctuaire des Braves. Une maison l’attendait à Northrives, et la petite Solana était partagée entre les au-revoir et l’excitation de voir les fameux canaux. Une part plus sombre de Manaë se disait qu’il y serait plus facile de se fournir en Feu distillé, en attendant de trouver la volonté de lutter contre sa dépendance.

Avec une dernière inspiration, elle se retourna et emporta les derniers fragments de souvenirs de sa vie à Verdi.


Entre-Monde
Sanctuaire des Braves
2 ans plus tard


> Bonjour. Avez-vous mal quelque part ? Non ? Très bien. Votre opération s’est très bien déroulée. Vous devriez ressentir des vertiges et de l’étourdissement pendant encore quelques heures, mais l’effet de l’anesthésie sera bientôt estompé. Vous allez bientôt être reconduit dans une chambre de repos. Si vous ressentez une douleur ou une gêne, n’hésitez surtout pas à nous prévenir.

Passer au patient suivant. Sourire et être avenante. Le mettre en confiance à son réveil. Ce n’était pas tous les jours facile de conserver ce sourire de façade, mais au moins elle pouvait se rendre utile. Le Sanctuaire des Braves avait perdu sa directrice, et le coup au moral que cette perte avait infligé s’était ressenti dans les candidatures : Près de 50% du personnel n’avait pas été remplacé. Du coup, Manaë, désormais médecin urgentiste devait aussi s’occuper de la réanimation des patients. Les journées étaient longues. Fatigantes. Stressantes.
Mais pour rien au monde Manaë voulait changer de métier. Ses « talents » pouvaient être salvateurs pour certaines interventions, la paie était bien meilleure que son poste d’infirmière à Verdi (Elle avait même pu payer une deuxième tortue à Solana) et le paysage de Northrive lui rappelait parfois ses environnements d’avant.

> Manaë…!

Son nom était chuchoté, presque sifflant. La jeune femme cligna plusieurs fois des yeux avant de se rendre compte qu’elle s’était perdue dans ses pensées. Une de ses collègues, la bouche un peu tordue, les dents serrées, les yeux pointant à répétition dans une direction, était debout quelques mètres devant elle, en train de régler la perfusion d’un patient. Tournant le regard, la jeune femme s’aperçut de la présence du médecin chef dans la salle. Celui-ci ne l’avait pas encore vu rêvasser aussi se pressa-t-elle de ne pas lui donner une raison de le faire en retournant à son travail.

Son bureau était tel qu’elle l’avait laissé : empli de toiles d’araignée. Il n’était absolument pas poussiéreux, Manaë passant un coup rapidement chaque matin, mais c’était sa façon d’être. Des tonnes de dossiers pendaient au plafond, biens alignés, tandis que de nombreuses photos et des post-it pendouillaient sur les murs. Elle ferma la porte derrière elle et la verrouilla. Les urgences la biperaient si on avait besoin d’elle. Elle s’assit un instant et respira profondément. Son bras la grattait, mais sa dernière injection datait de la semaine dernière, et l’envie était quasi-inexistante.
Elle passa un doigt sur la photo de ses dernières vacances avec sa fille. L’enfant souriait de toutes ses dents, une glace dans chaque main, alors que Manaë avait un sourire plus timide, mais sincère.
La jeune médecin se massa les tempes avant de souffler un bon coup, et tendre la main vers le plafond pour saisir un dossier et y plonger son nez. Plusieurs patients attendaient leurs résultats.
Manaë
avatar

Féminin Suivi : ,

Race : Araignée géante sous forme humaine
Statut : Urgentiste au Santuaire
Pims : 43
Notes : Dépendance au Feu Distillé

Seringues en réserve : 0
Messages : 100

Re: Manaë Latrodectus [terminée]

le Mer 5 Nov - 10:38


Bienvenue Manaë !
Azurée du Trèfle
avatar

Masculin Suivi :

Titre : Guide, Perçant, Sarkina

Race : Frère de la Silnà
Statut : Acolyte
Pims : 5
Notes : Equipement
Carte Holographique +2
Combinaison de camouflage
Hope (arme)
Griffe (monture)
.

Messages : 749

Re: Manaë Latrodectus [terminée]

le Mer 5 Nov - 12:23


Bienvenue !

Je ne m'encombre pas de fioritures, la fiche est bonne et donc validée ! Je me demande ce que tu vas faire de cette production de soie :mrgreen: j'ai des idées mais pas des plus utiles.

Bon jeu !
Wergeld
Admin | Maitre du Miroir
avatar

Avatar © : A.Baille

Masculin Suivi :


Titre : Optimus - Noble, Héros, Voyageur, Artisan, Acolyte, Perçant, Precision, Fashion, Bling-Bling, Make-Up, Rockstar, Voleur, Tchi, Daya, Titan, Abracadabra, Arcturi

Race : Humain mutant
Statut : Maitre du miroir K'ouen
Pims : 906
Messages : 13284
Titre débile : Wu, Wuzord

https://www.facebook.com/Dodonosaure/

Re: Manaë Latrodectus [terminée]

le Mer 5 Nov - 13:57


Merci beaucoup, j'ai hate de m'y mettre bounce
Manaë
avatar

Féminin Suivi : ,

Race : Araignée géante sous forme humaine
Statut : Urgentiste au Santuaire
Pims : 43
Notes : Dépendance au Feu Distillé

Seringues en réserve : 0
Messages : 100

Re: Manaë Latrodectus [terminée]

le Mer 5 Nov - 19:48


Bienvenuuuuuue o/


Ne massacrez plus le physique de Nij dans vos Rp's grâce à cette astuce. Marche à tous les coups !:
Nij'aku est un homme plutôt grand à la fine musculature. Il est typé asiatique et porte une tenue traditionnelle japonaise avec un sabre accroché à la ceinture. Il porte une coupe de cheveux au caré et ces derniers sont noirs avec cependant quelques reflets verts foncés par moments. Ses yeux sont d'un vert changeant et son teint est plutôt pâle.

Sa forme de phénix, quant à elle, est constituée de brume et à pour particularité d'être de couleur verte.
Nij'aku
Maitre du Miroir
avatar

Masculin Suivi :

Titre : Noble, Perçant, Titan, Tchi, Cosmos

Race : Demi-Dieu, Phénix
Statut : Maître de Souen !
Pims : 1935
Notes : Merci Wu pour le kit :3


Messages : 1084
Titre débile : Moinal vert

Re: Manaë Latrodectus [terminée]


Contenu sponsorisé


- Sujets similaires