Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Re: Un cirque en ville

le Lun 8 Déc - 13:53


Pour une fois qu’une personne ne le prenait pour un parfait handicapé… Le plus étonnant dans cette histoire, Meliel n’était pas du tout perturbé par la cécité de Karan, il était perturbé tout court, ce qui entrainait chez Karan un mélange de surprise et de maladresse. Que devait-il faire ? Agir comme un aveugle, comme un voyant, un peu des deux car ça n’a pas d’importance ?
Il suivait le dieu un peu frappé dans la foule de gens assis. Ceux-là rouspétaient généreusement devant les manières de Meliel. Karan feignait de tousser quand un éclat de rire menaça de s’échapper.

-Tu es sûr de savoir ce qu’est un cirque des horreurs ?

Karan hélait aussitôt le vendeur ambulant pour lui arracher en échange de quelques piécettes cuivrées une barquette de marrons chauds.
Il en proposa à Meliel.

-Il y aura des animaux et des clowns mais l’humour ne sera pas aussi léger que dans un cirque plus traditionnel…

Le soldat s’attendait déjà à voir des animaux difformes claudiquer sur un nombre de pattes improbables. Ce qui devrait faire rire le public… Un rire malsain dont le dieu se serait bien passé.

Il extirpa de ses lèvres un reste de coquille.

-Bon sang…

Il offrit la barquette entière de marrons à Meliel, l’appétit coupé.

Dans le noir quasi-complet, une rangée de flambeaux en demi-cercle s’embrasèrent autour de la piste.
L’instant d’après, M.Loyal faisait son entrée. D’une voix puissante, il entamait un discours plein de « choses effrayantes ». Karan en resta perplexe. Raid sur son siège, il attendait patiemment de connaitre le contenu du premier show.

Un roulement de tambour. Karan s’avança légèrement sur son siège.

-ça va commencer…

Les rideaux se soulevèrent et dans un concert d’applaudissement trois échassiers avancèrent sur la piste. Si hauts que même des plus hauts gradins il fallait lever le menton pour les regarder. Leurs déguisements vivement colorés, ils lançaient sur les spectateurs les plus proches des cris terrifiants.
Karan n’arrivait pas à savoir ce qu’ils avaient de « bizarres » ces trois-là, il se tordait le cou pour tenter de mieux les voir. Evidemment, quand on ne voit qu’en noir et blanc…
Karan
Prêtre de Na'keisärin
avatar

Avatar © : 霜月汐さん

Masculin Suivi : Ma fiche, Mon compte,
Le temple du dragon


Titre : Perçant

Race : Dieu
Statut : Milicien de K'ien, Commissaire
Pims : 450
Notes : Sinmora : loup cybernétique

Messages : 612

Re: Un cirque en ville

le Sam 10 Jan - 14:55


Tandis que les lumières changeaient et que Mr Loyal faisait son discours, Meliel sautillait à moitié sur le siège tel un enfant, observant dans toute les directions pour voir d'où allait sortir les artistes qui arrivèrent sur de grandes échasses en hurlant à tout va des mots incompréhensible.

- Un cirque des horreur? Mais oui c'est un cirque, et il fais peur, ou un truc comme ça. Enfin... Tu vois bien toi? non parce-que si tu veux je te décris ce qu'il se passe... Alors là t'a des gens, euh... trois, ouais, trois gens, bah ils sont sur des échasses et ils sont habillés très bizarrement...

Tout en discutant, Meliel piocha dans la barquette que lui tendait Karan afin de prendre quelques marrons.

- Et du coup bah ils se baladent, ils font pas grand chose d'intéressant à part hurler sur nous, enfin ça tu dois l'entendre, sauf si t'es sourd mais ça ce serait très bizarre vu qu'on a discuté tout à l'heure... Ou alors tu parle par la pensée: J'avais pas pensé à ça. Héhé, penser à penser, t'as compris? C'est un jeu de mot... Ouais c'était nul...

Alors que Meliel débitait encore et toujours des mots qui n'avaient pas toujours de sens même pour lui, les trois personnages sur la piste continuaient à se pavaner en essayant d'effrayer le public, montrant leur dentition si peu entretenue qu'on aurait presque pût y trouver un ver se baladant entre chaque dent. Les couleurs criardes de leur vêtements n'avaient pas l'air de perturber Meliel qui avait plus l'air de commencer à s'ennuyer qu'autre chose, faisant maintenant tournoyer son chapeau entre ses mains au lieu de se concentrer sur la piste.

- Et sinon dis-moi, tu sais si y'a quelqu'un qui est responsable du mi... Mirabelle... Non, euh... Miroir, ouais, du miroir? Parce-que faut s'en occuper de ce truc non? Enfin je dis ça mais j'en sais rien moi...

Les personnes derrière Meliel vinrent à lui demander de se taire, ce qu'il ne comprenait pas vraiment, les personnages au milieu de la piste ne faisaient qu'hurler à tout va, mais il le fit quand même, ronchonnant dans son coin.
Meliel
Maitre du Miroir
avatar

Masculin Titre : Noble, Hanami, Perçant, Précision, Unelma, Tchi, Daya, Chance

Race : Dieu de l'illusion
Statut : Maître du Miroir K'ien
Pims : 30
Messages : 196

Re: Un cirque en ville

le Mer 14 Jan - 15:49


-Au moins, ils font peur aux enfants...

Les enfants adorent avoir peur. Karan ne saura jamais pourquoi, mais lui aussi il aimait bien les sensations fortes. Elles créent des émotions et des frissons qui ravivent. Il sourit.

-Je ne parle...

Karan jeta un coup d'oeil curieux à Meliel. Penser à penser... Il éclata de rire, ne se calma qu'en s'efforçant de manger un morceau. Les echassiers prenaient un malin plaisir à soulever quelques enfants téméraires qui se laissaient porter d'un géant à un autre avant d'être amenée au hasard de la foule.

Par réflexe, le soldat compta les enfants. Le numéro 1 atterrit de l'autre côté de la piste, sa mère le suivait depuis le rebord de la piste en sautillant devant les gens assis au premier rang. Le deuxième fut déposé presque devant eux, l'enfant couru dans les bras de son frère le visage ruisselant de larmes. Il avait le vertige, c'était évident.
Un autre enfant passa de bras en bras en riant aux éclats.

-S'en occuper ? De quel miroir parles-tu ? Parce que je suis milicien pour le miroir K'ien, vois-tu, alors en ce moment il y a du monde pour s'en occuper. Mais tu veux peut-être parler du miroir-miroir.

Le soldat se doutait que Meliel prendrait de travers cette expression. Il n'avait pas voulu s'empêcher de l'utiliser pour autant. A vrai dire, l'excentricité du magicien avait un petit air familier qui lui plaisait.

-Je veux dire, pour le miroir qui servait de portail aux voyageurs. Personne ne s'en occupe officiellement, il n'y a pas de solution pour le faire réparer.

Cette question était déplacée pendant le cirque. Meliel fonctionnait selon sa propre logique, il ne pourrait dire si l'ennui le faisait penser à autre chose ou s'il voulait juste en parler, comme ça. Comme un jeu de mot de plus qui lui passait par la tête.
Karan avait bien compris que l'illusionniste disait à peu près tout ce qui passait dans son crâne.

-Il manque un enfant dénombra-t-il soudain.

Les yeux rivés sur la piste, Karan cherchait où était passé le quatrième enfant. Ce dernier avait été soulevé en même temps que le troisième. Il n'était accompagné que de deux jeunes gens plus occupés à se tenir proches l'un de l'autre qu'à s'occuper de la fillette. Elle avait tendu ses bras vers les échassiers et avait été emportée avec les autres. En ce moment même, les échassiers opéraient une chorégraphie compliquée qui les rapprochait les uns des autres, le troisième marmot était visible qu'à quelques occasion, mais aucunement le quatrième.
Pourtant, une jeune fille avec l'allure singulière d'un lézard bipède devrait être très facile à repérer...

-Meliel, vois-tu un second enfant sur la piste ?

Karan sentait son coeur battre difficilement. Il était milicien et non sanctuari, il ne pouvait pas brandir son blason rouge, ou même un bleu, pour essayer d'arrêter le spectacle.
Y avait-il un sanctuari sous la tente ?
Karan
Prêtre de Na'keisärin
avatar

Avatar © : 霜月汐さん

Masculin Suivi : Ma fiche, Mon compte,
Le temple du dragon


Titre : Perçant

Race : Dieu
Statut : Milicien de K'ien, Commissaire
Pims : 450
Notes : Sinmora : loup cybernétique

Messages : 612

Re: Un cirque en ville

le Mer 4 Mar - 12:28


-Mais tu vois vachement bien pour un aveugle !

Témari, juste derrière Meliel venait de se pencher outrageusement sur l'épaule du dieu des illusions. Elle se trouvait debout sur son siège et s'appuyait sur son coude.
Elle sourit à Karan et Meliel tout en observant la piste :

-Où ont-ils envoyé le bout-d'chou ?

Témari, dans un sourire goguenard fila vers la piste en bousculant tout le monde dans les gradins :

-Laissez passer ! Service de Sécurité ! Efficacité garantie !

Sa voix se perdit dans la foule jusqu’à ce que la petite demoiselle arrive dans l'arène. Quelques mots furent échangés avec les échassiers, des rires et des sourires gênés parcoururent le petit groupe de géants. Ensuite, Témari sembla satisfaite, elle regarda, main en visière, vers Meliel et Karan et leur cria tout en mimant le geste :

-Tendez les bras messieurs !

Un enfant riant aux éclats n’allait pas tarder à littéralement leur tomber dessus.
Ce n’est qu’un cirque après-tout, avec quelques tours de magie…
Maitre du Jeu
PNJ
avatar

Avatar © : A.Baille

Féminin Titre : N'a guère besoin de gadgets pour vous pourrir l'existence.

Race : Entité
Statut : Maitre des jeux
Notes : Assurez-vous que le MJ ne s'ennuie jamais, sauf si vous ne tenez pas à la vie.
Messages : 1104

Re: Un cirque en ville

le Jeu 5 Mar - 20:48


- Hein qu'est-ce que c'est?! Non j'veux pas retourner là dedans! Oh euh pardon... Salut t'es qui.... T'es partie, d'accord bon bah euh... Où ça le gamin?! Trop de trucs en même temps je suis plus, c'est par où les crèmes glacées?! Comment ça vous avez que des pistaches?! Oh oui pardon je me perd, tendre les bras, reçu, mais par où?!

Meliel venait de se réveiller en sursaut, en effet l'ennui du spectacle l'avait légèrement endormi. Son petit repos ne fit qu'accentuer le fait qu'il partait toujours dans toutes les directions à chaque fois qu'il balançait une phrase, s'adressant en premier lieu à la demoiselle qui semblait surgir de nulle part, puis à un serveur qui passait par là en criant aux spectateurs ce qu'il avait dans son petit panier, des pistaches, cacahuètes, pop corn, plein de petits trucs à grignoter pour apprécier le spectacle et surtout dépenser encore plus d'argent.
Le dieu vint finalement tendre les bras comme demandé par la demoiselle, cherchant du regard ce qui pourrait bien arriver, jusqu'à ce que, comme par enchantement, l'enfant tombe, de pas très haut, dans les bras du dieu qui se mit à rire aux éclats.

- Eh bah salut toi! Alors on m'avais dis un jour que les cigognes apportent les enfants et les font tomber du ciel, j'ai jamais voulu y croire mais là j'ai des doutes. Ahah non je rigole. Bon par contre c'est pas que t'es lourd mais moi les enfants je sais pas les porter. Comment ça y'a aucun rapport? Bon c'est vrai y'en a pas... Mais euh sinon, ils sont où tes parents? Parce-que si y'a un truc que je sais, c'est que moi je suis pas ton papa, sinon je le saurai.

Sans aucune gêne le dieu parlait à l'enfant tombé du ciel comme si il l'avait toujours connu, cherchant du regard si il pouvait discerner dans la foule des parents inquiets qui chercheraient leur garçon.


Meliel
Maitre du Miroir
avatar

Masculin Titre : Noble, Hanami, Perçant, Précision, Unelma, Tchi, Daya, Chance

Race : Dieu de l'illusion
Statut : Maître du Miroir K'ien
Pims : 30
Messages : 196

Re: Un cirque en ville

le Sam 7 Mar - 22:30


Témari fit sursauter Karan, le concernant trouva son cœur un peu rapide en observant la jeune femme aller sur scène.
Malgré sa surprise, il sut tout de suite que sa mission était terminée. Si Témari était présente alors le cirque n’était plus un problème pour lui. La dragonne n’intervenait jamais sans raison.

Un enfant tomba du ciel. L’arcturienne savait faire le spectacle. Le public entier s’était tourné vers les deux hommes et maintenant vers l’enfant aussi.

Avec humour, Karan trouva que Meliel savait plutôt bien s’y prendre avec les enfants :

-Les cigognes sont démodées, nous avons des arcturiens dans l’Entre-Monde…

Le couple d’adolescents qui jusque-là s’étaient désintéressés du spectacle arriva près d’eux.

-Mais Témari manque un peu de précision, je crois qu’il leur appartient.

La jeune fille ramena une mèche derrière une oreille et ne se saisie de la main de l’enfant que lorsque sa coiffure lui parut assez juste. L’autre adolescent regardait la scène avec une passivité déconcertante.
Si l’Arcturienne n’avait pas été là, que serait devenu le gamin ?

Karan fronça les sourcils. Il n’avait plus rien à faire au cirque et se trouvait à court d’idée sur comment occuper le reste de sa journée.
Il se détourna du couple et proposa à Meliel de quitter les lieux en s’en allant le premier.

Après avoir quitté la tente et les rires qui s’élevaient à présent sous le chapiteaux (Témari y était éventuellement pour quelque chose), Karan demanda à Meliel son bras.

-Mes yeux sont fatigués, dit-il pour expliquer ce geste naturel chez lui.

Il demandait assez régulièrement l’assistance de ceux qui l’accompagnaient pour se faire guider à l’extérieur quand sa vue devenait insupportable.

-Je suis un peu déçu… Je pensais que ce cirque me donnerait l’occasion de faire mon travail de milicien, mais ce doit être un simple cirque. As-tu des enfants, Meliel ?
Karan
Prêtre de Na'keisärin
avatar

Avatar © : 霜月汐さん

Masculin Suivi : Ma fiche, Mon compte,
Le temple du dragon


Titre : Perçant

Race : Dieu
Statut : Milicien de K'ien, Commissaire
Pims : 450
Notes : Sinmora : loup cybernétique

Messages : 612

Re: Un cirque en ville

le Sam 7 Mar - 23:20


- Ah on s'en va? Bon d'accord. Au revoir madame que je connais pas!

Le dieu suivit alors son compagnon jusqu'à la sortir, retrouvant enfin l'air déjà plus pur de l'extérieur, contrairement à celui du cirque qui commençait à devenir pesant. Il sautilla joyeusement une fois sorti de ce fourneau, heureux de retrouver la clarté du soleil.

- Et hm sinon, milicien c'est quoi? Ca consiste en quoi ton machin? Et non j'ai pas d'enfants non. Ce serai vachement compliqué, déjà que j'ai pas de femme, alors comment j'pourrai avoir des enfants? Hein? Et toi t'as une femme? Des machins? ... Euh enfants? Et tu veux aller où maintenant?

Meliel tendit volontiers son bras à son camarade pour lui servir de guide, attendant tranquillement qu'il lui réponde afin de prendre la route, impatient de partir de cet endroit plus qu'ennuyant.

- J'peux te ramener à ton boulot si tu veux, enfin si t'as un bureau quelque part. Moi tu me dis, "Meliel on va par là" et moi je vais par là. Ou par là-bas, non je rigole, je serai capable de me perdre, héhé.... Non sérieusement j'en suis capable...


Meliel
Maitre du Miroir
avatar

Masculin Titre : Noble, Hanami, Perçant, Précision, Unelma, Tchi, Daya, Chance

Race : Dieu de l'illusion
Statut : Maître du Miroir K'ien
Pims : 30
Messages : 196

Re: Un cirque en ville

le Mer 11 Mar - 15:33


Karan se sentit pris de court, la fraicheur à l’extérieur n’était pas assez glaçante pour apaiser l’afflux des questions de Meliel. Le soldat ne réussit à toutes les mémoriser qu’après les avoir dénombrées. Le numéro un lui rappela la question sur les miliciens. Après une courte réflexion, Karan laissa tomber l’idée d’y répondre, il abandonna la plupart des questions pour se concentrer sur la toute dernière.

-Je ne sais pas, Meliel. Je venais voir ce cirque afin de m’assurer que rien de bizarre ne s’y passait.

La présence de Témari en disait long sur ce qui pouvait s’y passer. Il n’était pas assez élevé dans la hiérarchie de K’ien pour traiter des affaires de Témari. Il en était quitte pour trouver autre chose pour s’occuper.

-Témari est elle-même bizarre mais pas assez pour que je fasse un rapport à mon officier, lui dit-il sur le ton de la confidence.

Qu’allait-il faire maintenant ?
Il ne savait plus comment meubler sa journée. Pour tout dire, il commençait à s’ennuyer à son poste de milicien. L’armée n’était pas très utile dans un monde en paix.

-Je pense rentrer à la Res Publica, il me semble que tu vies sur l’île, veux-tu que nous y allions ensemble ?

Au bout du compte, Karan s’était habitué à l’élocution rapide comme l’éclair de Meliel. Comme il était déprimé de se sentir inutile, il pensait que ne pas rentrer seul lui donnerait une bonne occasion de trouver autre chose à faire.

Par exemple, il pourrait se trouver un autre travail.

-Que fais-tu dans la vie Meliel ?
Karan
Prêtre de Na'keisärin
avatar

Avatar © : 霜月汐さん

Masculin Suivi : Ma fiche, Mon compte,
Le temple du dragon


Titre : Perçant

Race : Dieu
Statut : Milicien de K'ien, Commissaire
Pims : 450
Notes : Sinmora : loup cybernétique

Messages : 612

Re: Un cirque en ville

le Sam 14 Mar - 20:03


- Bah y'a rien eu de bizarre! Sauf l'enfant qui tombe du ciel à la fin, parce-que y'avait pas de ciel déjà à l'intérieur et puis... Enfin c'était rigolo quand même donc ça va! Sinon c'est quoi un rapport? Tu dois écrire quoi? Et tu m'a pas répondu à qu'est-ce que c'est quoi un mili-machin truc.

Il regarda un instant son camarade toujours accroché à son bras puis se retint de rire en pensant un moment que les gens autour pourraient imaginer qu'ils étaient un couple revenant du cirque pour y passer un moment en tête à tête. Lorsque Karan énonça la destination, le dieu se mit directement en route, souriant comme à son habitude, en faisant bien attention à ne pas perdre le bras de son ami.

- Res'Publica, nous voilà! Héhé, ça rime. Sinon moi dans la vie euh bah... Rien, en fait... C'est nul... Pour l'instant j'ai pas de travail, ça m'embête beaucoup, j'aimerai bien trouver un truc qui colle à mon caractère tu vois, genre un truc où on bouge très souvent et où on rencontre plein de monde, ce serai bien... Mais pour l'instant bah je me balade un peu partout et voilà...

La monotonie des journées, bien que remplies de nouvelles découvertes, commençaient à agacer le dieu qui aimerai vraiment se trouver enfin un poste qui puisse lui convenir, mais malheureusement ce genre de chose ne tombe pas du ciel contrairement a l'enfant dans le cirque.


Meliel
Maitre du Miroir
avatar

Masculin Titre : Noble, Hanami, Perçant, Précision, Unelma, Tchi, Daya, Chance

Race : Dieu de l'illusion
Statut : Maître du Miroir K'ien
Pims : 30
Messages : 196

Re: Un cirque en ville

le Mar 24 Mar - 10:18


Karan sourit de bonne grâce. Meliel se comportait parfois comme un enfant. Il insistait, sa curiosité ne pouvant être étanchée que par une réponse claire.

-Milicien c’est comme un soldat. Sauf que les périodes d’astreintes sont temporaires, limitées. En réalité je ne suis milicien que lorsqu’il y a du travail. L’Entre-Monde étant en paix, il n’y en a pas tant que ça. Ou plus exactement, les milices de K’ien ne sont pas beaucoup sollicitées.


Parfois, Karan regrettait de ne pas être passé par le miroir au cheval. K’ouen était bien plus dynamique, ses miliciens parcouraient toute la zone du dehors de façon permanente. S’il le pouvait il se serait engagé sous ce miroir-là. Mais la répartition de la population pouvait devenir très contraignante surtout pour ces métiers-là.

Peut-être est-ce pour ça que K’ouen embauchait une autre catégorie de volontaires, ceux qu’on nomme « commissaires »…

-Tu devrais devenir livreur ou bien sanctuari, ils sont tout le temps en mouvement et rencontrent beaucoup de monde tous les jours.


Travailler était important. Karan ne pensait pas sérieusement que la société se porterait plus mal ou mieux avec ou sans travail. C’est l’homme en lui-même qui se porte mieux grâce à son travail.
Ce n’est pas seulement pour être utile ou se fatiguer toute la journée. C’est une activité régulière, une façon de rester vivant.

-Avec ton pouvoir, les illusions c’est ça ? Tu pourrais être très utile comme policier.

Karan était sérieux sur point-là, un peu moins sur le suivant.

-Cela t’aidera peut-être à trouver une femme, tu n’auras plus à attraper les enfants qui tombent du ciel comme ça !
Karan
Prêtre de Na'keisärin
avatar

Avatar © : 霜月汐さん

Masculin Suivi : Ma fiche, Mon compte,
Le temple du dragon


Titre : Perçant

Race : Dieu
Statut : Milicien de K'ien, Commissaire
Pims : 450
Notes : Sinmora : loup cybernétique

Messages : 612

Re: Un cirque en ville


Contenu sponsorisé


Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

- Sujets similaires