Les joies du parrainage

le Mer 21 Mai - 16:24



Le sable de l'arène n'avait plus rien d'exaltant ou de rassurant pour la Sauromates. N'était-ce pas étrange de concilier deux mots si peu synonyme? Pour elle non. Bien au contraire, cela était logique pour un être comme elle. Du jour au lendemain, Kaliska était passée d'un monde à un autre et le second était bien plus stressant que le précédent. Pourtant son quotidien lors de ses premières années n'était pas paisible en soi. Elle menait une vie nomade dans les paysages de l'Asie mineure, vivant comme sa tribu de raids et de pillages. Pour son peuple, la vie sédentaire n'avait aucun sens si ce n'est lorsqu'il s'agissait de servir de butin aux siens. Malheureusement, ce mode de vie était de plus en plus menacé, par les colonies grecques, mais aussi par les Perses. Les territoires se réduisaient les nomades se battaient entre eux et les sédentaires devenaient de plus en plus forts. Le peuple finissait par adopter les coutumes venues de l'occident et peu, continuèrent à chevaucher l'arc et la hache à la main. Les grecs s'avançaient et hellénisaient tout sur leur passage, les femmes comme Kaliska reçurent alors un nom "Amazones" et la légende qui allait avec, faisant tomber dans l'oubli l'existence de leur compagnons... Quand elle débarqua dans l'entre-monde, elle fut saisie par la différence et la diversité des lieux. Elle arriva sur une île qui survolait la terre et de ce promontoire, elle vit une esquisse d'une réalité qui la terrorisa. On était loin des murailles de Troie et de ses salopards de grecs qui campaient dans leurs coques éventrées, baisant les femmes du littoral et dévorant les ressources des terres. Là, rien de connu, de l'inconnu et de l'incompréhensible. Elle fut installée dans une île d'une grande cité au sein d'un quartier "Ciel". Là, on lui dit qu'elle serait dans un environnement proche de celui qu'elle avait quitté. Quelle vaste plaisanterie! Une ville pour une nomade? L'urbanisme, la sédentarité, la loi... ce fut un choc des cultures très difficile à encaisser. Un seul endroit réussit à la sécuriser : l'arène. lieu de combat, la seule chose qu'elle connaissait vraiment et qui avait à son sens à lien avec son monde à elle. Elle y resta dix ans, effrayée par l'extérieur des frontières de "Ciel". Cependant, la sécurité du "connu" finit par se fissurer. Et peu à peu, comprenant que ses espoirs de retour étaient vains, elle se tourna vers son milieu d'adoption. Elle apprit à comprendre son peuple d'adoption, comprenant que les personnes dans son cas pullulaient ici. Elle relativisa et avança.

Kaliska réussit à avoir un parrain dans ce monde-là : Wergeld Ulsarys. C'était le maître du miroir K'ouen, la porte des humains comme elle. La première fois qu'elle l’aperçut, il portait une épée énorme percée de l'huit cercles. Il marchait rapidement et semblait vouloir passer le plus inaperçu possible. Elle se fit alors la réflexion qu'aucun homme, encore moins aussi mince, à sa connaissance ne pouvait porter arme si lourde.Quant à sa maniabilité lors d'un combat... cela la laissa perplexe. Mais les histoires allaient bon train à son sujet et elle comprit vite que l'épée en question, n'était pas du vent, et que le petit bonhomme tout fin en avait dans la carcasse. Grâce à ses contacts aux arènes, elle put obtenir une audience auprès du Maître. L'entrevue lui permit d'obtenir deux choses, un travail reconnu par son nouveau monde ainsi qu'une arme. Cependant, grâce au parrainage du grand-homme, la guerrière eut la possibilité d'acquérir une arme plus à sa convenance. Elle quitta le quartier de Ciel et s'engouffra dans celui d'Ordae. C'était la partie médiévale de la capitale. Elle n'y avait littéralement jamais mis les pieds auparavant. Mais pour obtenir l'arme qu'elle souhaitait et qui lui était payé par son patron, elle n'avait pas d'autre choix. Elle marcha d'un pas vif, regardant tout avec un regard en perpétuel mouvement et allant et venant sur tout ce qui apparaissait dans son champ de vision. Elle tenait fermement son bâton, petit cadeau offert aux commissaires débutants, prête à réagir à toute provocation. Mais, le fait est que les passant faisaient leur chemin et rien de plus. Quelques un la dévisagèrent avec curiosité, d'autres lui faisaient un clin d'oeil, signifiant par là qu'il la reconnaissait comme "l'amazone" des arènes... Grâce à l'aide bienveillante de plusieurs personnes, elle réussit à trouver son chemin jusqu'à l'antre de Vois Montis. La sauromate passa le pas de la porte, énergique et enthousiaste. Elle entra telle une bourrasque de vent frais dans la chaleur de l'atelier. Elle laissa la porte se refermer sur ses talons tandis qu'elle prenait une grande et profonde inspiration. Kaliska aimait l'odeur moite et brulante des forges, encore un lieu qu'elle affectionnait entre tous. Celles d'Ordae était grande et plus perfectionnée que celle qu'elle avait connu. Elle connaissait sa chance, celle de pouvoir prendre un équipement chez ce forgeron, le plus habile de ce monde. Elle s'avança jusqu'au comptoir et attendit patiemment qu'on prenne sa commande.
Kaliska Colchis
avatar

Féminin Suivi :



Titre : Perçant

Race : Humaine
Statut : Commissaire de K'ouen
Pims : 5
Notes : - Bâton simple de un mètre vingt en bois de pin.
Messages : 16

Re: Les joies du parrainage

le Sam 24 Mai - 0:08


(Je supprimerai mon post quand il aura été lu)

Voiz étant très occupée ces derniers temps, je préfère lui griller la priorité et t'envoyer un intérimaire pour la remplacer lors de ton achat, ça ne changera rien à la qualité des armes ni au catalogue (c'est juste un remplaçant).
Wergeld
Admin | Maitre du Miroir
avatar

Avatar © : A.Baille

Masculin Suivi :


Titre : Optimus - Noble, Héros, Voyageur, Artisan, Acolyte, Perçant, Precision, Fashion, Bling-Bling, Make-Up, Rockstar, Voleur, Tchi, Daya, Titan, Abracadabra, Arcturi

Race : Humain mutant
Statut : Maitre du miroir K'ouen
Pims : 785
Messages : 13312
Titre débile : Wu, Wuzord

https://www.facebook.com/Dodonosaure/

Re: Les joies du parrainage

le Ven 30 Mai - 0:55




Tandis que les apprentis frappaient le fer avec toute l'ardeur et la force de leurs bras, les bruits retentissaient en rythme dans toute la forge. C'est une mélodie métallique qu'on pouvait entendre dans cet endroit.

Étaient-ils de bonne humeur ? Était-ce un genre de rituel ? Ou est-ce l'harmonie de la guerre qui faisait cet endroit peu fréquentable en un endroit plus chaleureux qu'il n'en paraissait ?
Tandis que la jeune demoiselle visita les lieux, l'un des jeunes l'aperçut. Il la trouvait assez jolie et lui semblait forte, assez pour porter une grande arme.

Intéressé, il se proposa pour l'accueillir, étant donné que le maître des lieux étaient occupé à forger des grands navires. Il s'approcha du comptoir, heureux de pouvoir rendre service et de pouvoir parler à une si jolie fille.

- Bonjour ! Bienvenu aux forges, s'écria le jeune homme, que puis-je faire pour vous ?
Nouvan Sodak
avatar

Masculin Suivi :

Titre : Guide, Précision, Lux, Brume, Tchi, Cuisto

Race : Démon neutre
Statut : Acolyte
Pims : 56
Messages : 152
Titre débile : The Cookie Guy

Re: Les joies du parrainage

le Lun 9 Juin - 14:00


La jeune femme s'avança dans l'antre moite et brûlante. On eut pu se croire aux enfers d'Hadès, dans les recoins du Tartare ou de tout autre endroit maudit. Mais Kaliska n'était pas une âme damnée, elle se trouvait dans la meilleure forge de l'Entre-Monde. La Sauromate regardait autour d'elle, observant l'activité des apprentis qui frappaient encore et encore, en cadence et avec force. Ils modelaient le métal avec ardeur et conscience, voulant que le minerais rougeoyant adopte sa future forme. Les coups de marteaux jouaient une cacophonie pour des oreilles éduquée, cependant, la guerrière savait l'apprécier et n'eut pas de grimace liée au désagrément. Les yeux verts glissèrent sur les armes qui trônaient sur leur socle. Chacune avait sa propre facture, son propre style. Assez rapidement, elle ne put résister à l'envie de toucher les œuvres des forgerons. Bien que le fer et ses dérivés soient rois, le bois était également travaillé avec art. Son index suivit les lignes gravées sur l'un des arcs, l'habillant sans le diminuer. Chasseresse et cavalière, l'arc et les flèches lui avaient toujours été commun, pour ne pas dire essentiel, mais son séjour aux arènes l'avait amené à leur préférer la lance et la hache. Son visage se redressa donc
et se tourna vers le comptoir où elle s'accouda. Un jeune homme s'avança alors vers elle. L'homme semblait avoir un âge équivalent au sien. Ses yeux étaient en amande et chacun des iris possédait sa propre nuance. Le gauche était marron et le droit était... orangé. Kaliska eut un haussement de sourcils étonné. Jamais elle n'avait vu chez un humain une couleur pareille. Elle se reprit cependant rapidement, ne pouvant dévisager ainsi qui que ce soit! D'autant plus qu'il venait vers elle avec un visage affable. Elle sourit à son tour et le laissa commencer.

- Bonjour ! Bienvenue aux forges, que puis-je faire pour vous ?

- Bonjour. Je me présente, je m'appelle Kaliska. Grâce au parrainage du sir Wergeld Ulsarys, j'ai la possibilité d'obtenir une arme à ma convenance.

Elle montra son bâton de pin à son hôte avec un petit air entendu, sous-entendant qu'elle aurait bien envie, pour ne pas dire besoin, d'obtenir une arme digne de ce nom. La guerrière ne s'attarda pas davantage là-dessus et reprit la parole :

- Et vous monsieur? Comment puis-je vous appeler? Êtes-vous le forgeron Voiz Montis?



Spoiler:
Code couleur de Kaliska : #009999
Kaliska Colchis
avatar

Féminin Suivi :



Titre : Perçant

Race : Humaine
Statut : Commissaire de K'ouen
Pims : 5
Notes : - Bâton simple de un mètre vingt en bois de pin.
Messages : 16

Re: Les joies du parrainage

le Mer 18 Juin - 19:53


- Hahaha ! Au gré de vous décevoir, je ne suis pas le forgeron ! Je m’appelle Enrico, je suis l'un des apprentis de la forge. Il est absent pour l'instant : il s'occupe d'une très grosse commande et il s'est enfermé avec d'autres maîtres forgerons. Mais je suis à votre disposition pour votre achat ! Venez !

C'est alors que la jeune demoiselle visita la forge avec l'apprenti Enrico. Il y avait toute sortes d'armes, d'armures et de bouclier qui défilaient devant leurs yeux. Quand on avait pas l'habitude d'une telle architecture, ça avait de quoi donner le vertige !

- Bien Bien, je vous laisse choisir l'arme de vos rêves ! Prenez l'arme de vos rêves !
Nouvan Sodak
avatar

Masculin Suivi :

Titre : Guide, Précision, Lux, Brume, Tchi, Cuisto

Race : Démon neutre
Statut : Acolyte
Pims : 56
Messages : 152
Titre débile : The Cookie Guy

Re: Les joies du parrainage

le Ven 19 Sep - 12:45


Rp clos
Wergeld
Admin | Maitre du Miroir
avatar

Avatar © : A.Baille

Masculin Suivi :


Titre : Optimus - Noble, Héros, Voyageur, Artisan, Acolyte, Perçant, Precision, Fashion, Bling-Bling, Make-Up, Rockstar, Voleur, Tchi, Daya, Titan, Abracadabra, Arcturi

Race : Humain mutant
Statut : Maitre du miroir K'ouen
Pims : 785
Messages : 13312
Titre débile : Wu, Wuzord

https://www.facebook.com/Dodonosaure/

Re: Les joies du parrainage


Contenu sponsorisé


- Sujets similaires