Page 6 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Re: Vo'daëm l'oublié

le Mar 21 Oct - 19:35


Ha’Kynai plongea, gueule grande ouverte, sur le Charan. Il referma ses mâchoires sur le saurien et le secoua comme seul sait le faire un requin. Des gouttes de sang teintèrent la neige de rouge de-ci de-là. Dans un dernier sursaut, le dieu libéra le crocodile de son étreinte et le corps du reptile fut projeté plusieurs mètres plus loin. L'impudent était en vie. Un vrai miracle.

Devant les quatre aventuriers, les quatre dieux se rapprochaient. La victoire par les armes était impossible. Derrière le groupes en danger, s'ouvraient deux chemin. Sur leur gauche, une épaisse forêt de sapins couvrait le flanc de la montagne et allait en s'éparpillant alors que le terrain gagnait de l'altitude. Sur leur droite, un sentier rocailleux et abrupte traçait son chemin vers le contrebas.

Il fallait choisir ou bien affronter les conséquences.
Daeythe
avatar

Féminin Race : Dieu de l'Entre-Monde
Statut : PNJ
Notes : Je suis un Maitre du Jeu
Messages : 68

Re: Vo'daëm l'oublié

le Mer 22 Oct - 14:41


Je n'ai pas même fait semblant d'empêcher Morok de se lancer dans la gueule du requin. Le dieu recracha Morok vers qui je me précipitais pour vérifier son état.
Je tâtais son pouls, s'il en a un, et concentrais mes forces à soutenir celles qu'il devait faire pour continuer de vivre.
La marque grossière de la morsure avait brisé le relief régulier des écailles du crocodile.

-Je ne suis pas véto, mais t'as l'air d'aller mal...

En relevant les yeux sur les deux autres, j'observais les deux chemins s'offrant à nous. Sentier de montagne ou chemin de randonnée miséreux.

-S'ils ne peuvent nous détruire alors nous n'avons qu'à les ignorer.

Les miens ont tourné le dos aux dieux. Nous les avons méprisé et n'avons eu de cesse de survivre malgré les blessures qu'ils nous ont infligé. Alors nous survivrons cette fois encore.
Je savais pouvoir résister au froid et mon cœur me disait de choisir le chemin de montagne. Dans la lumière et la neige, je me sentais un peu chez moi. Le chemin rocailleux annonçait un pèlerinage difficile et une descente aux enfers...

-Nous n'irons pas bien loin si personne ne m'aide à relever Morok.

J'espérais au moins que Xénon, le plus serviable depuis le début, vienne me prêter main forte.
J'avais décidé de ne pas laisser ces faux dieux dicter mes actes, alors, comme s'ils n'existaient pas, je proposais calmement d'aller en montagne.

-Prenons par-là, sans indice supplémentaire, nous avons une chance sur deux de nous tromper.
Azurée du Trèfle
avatar

Masculin Suivi :

Titre : Guide, Perçant, Sarkina

Race : Frère de la Silnà
Statut : Acolyte
Pims : 5
Notes : Equipement
Carte Holographique +2
Combinaison de camouflage
Hope (arme)
Griffe (monture)
.

Messages : 749

Re: Vo'daëm l'oublié

le Dim 26 Oct - 16:08


Morok blessé, la programmation de Xénon ne laissa place qu'à une seule priorité : couvrir ses compagnons. Leur jeune hôte pouvait bien débiter toutes les "énigmes" qu'il lui chantait ; au final ce n'était que des mots et Xénon n'avait aucune raison de le croire sur parole. Pour des créatures "incapables de les détruire", elles avaient prouvé leur capacité à les hacher menu. Il pouvait arriver bien des choses atroces à un être biologique avant qu'il n'en meure, et c'était deux fois plus vrai pour un robot.

Mais le calme d'Azurée finit par avoir raison de sa position défensive. Ils n'avaient aucune chance de vaincre leurs nouveaux adversaires, Morok l'avait prouvé. Il fallait qu'ils fuient tant qu'ils en avaient la possibilité.

"J'arrive."

Reculant sans quitter l'ennemi des yeux — Ho'una était l'un des quatre dieux représentés ; il ne savait trop quoi en penser — il hissa Morok sur ses pieds et passa un bras autour de lui. Le Charan pesait sur ses épaules de quasiment tout son poids. Ses servomoteurs auraient dû gémir sous la charge. Qu'ils s'abstiennent était sans doute dû au petit coup de pouce d'Azurée.

Il mesura les deux chemins du regard. Le sentier descendant serait périlleux à négocier avec Morok en poids mort. D'un autre côté, son processeur préférait l'idée du bas à celle du haut. Le bas, disait la logique, était synonyme de végétation pour se cacher, d'abris, de gibier, peut-être même de villes où obtenir de l'aide. En haut d'une montagne, il n'y avait rien d'autre que de la roche et peut-être un peu de neige.

Mais ils se trouvaient dans l'Eutopos, se souvint-il. La logique ne s'appliquait pas ici. Azurée pouvait avoir tort, ou raison. Au final, la seule chose qui ait de l'importance était de ne pas perdre de temps en débats stériles.

"Ouvre le chemin," décida-t-il en tournant laborieusement ses pas vers la forêt. "Nij'aku, tu peux nous couvrir ?"


Xénon
Prêtre de Ho'una | Maitre du Miroir
avatar

Masculin Suivi :

Titre : Noble, Perçant, Chevalier, Lin, Voleur, Minne, Magnet, Verdad, Bénédiction Divine de Ho'una, Sarkina, Crépuscule, Orange, Cosmos

Race : Androïde
Statut : Maître de Ken
Pims : 899
Notes : HK-50 : partenaire de Xénon et droïde psychopathe

Messages : 1780

Re: Vo'daëm l'oublié

le Mar 4 Nov - 20:10


Et voilà ! Le croco qui se fait bouffer par le requin ! Nij applaudit fortement avant de reculer pour lui-même servir de repas. Même si un poulet au plumage vert devrait plus attirer les inquiétudes que l’appétit. Mais il était en face de dieux et ces gens là n’avaient pas d’instinct de survie mais surtout pas de cerveau ! L’oiseau jette un rapide coup d’œil au charan à terre, avant de reporter son attention sur les divinités et le paysage qui avait encore changé.

« T’as qu’à le laisser crever, ça fera une gêne en moins » dit-il d’un ton sarcastique avant de reculer de plus belle. C’est qu’il n’avait pas vraiment envie d’affronter des dieux même si leur casser la figure le tentait vraiment. On survivait avant de frapper ! Sa nouvelle devise du moment ! Mais il n’eut pas réellement le temps de réfléchir plus à ça parce que Xénon lui demanda de couvrir ses arrières. Et puis quoi encore ? Il voulait une tasse de café avec un cookie aussi pendant qu’il y était ?

L’oiseau grogne mais obéit néanmoins. Il appliquait son nouveau principe. Ainsi, il se mit à suivre les deux autres tout en surveillant l’avancée des dieux. Il trouva tout de même le temps de râler :

« Vous êtes sûrs du chemin ? Non parce que je protège pas un croco charcuté, un grille pain et une danseuse si c’est pour redescendre après ! » Toujours aussi diplomatique.


Ne massacrez plus le physique de Nij dans vos Rp's grâce à cette astuce. Marche à tous les coups !:
Nij'aku est un homme plutôt grand à la fine musculature. Il est typé asiatique et porte une tenue traditionnelle japonaise avec un sabre accroché à la ceinture. Il porte une coupe de cheveux au caré et ces derniers sont noirs avec cependant quelques reflets verts foncés par moments. Ses yeux sont d'un vert changeant et son teint est plutôt pâle.

Sa forme de phénix, quant à elle, est constituée de brume et à pour particularité d'être de couleur verte.
Nij'aku
Maitre du Miroir
avatar

Masculin Suivi :

Titre : Noble, Perçant, Titan, Tchi, Cosmos

Race : Demi-Dieu, Phénix
Statut : Maître de Souen !
Pims : 1935
Notes : Merci Wu pour le kit :3


Messages : 1084
Titre débile : Moinal vert

Re: Vo'daëm l'oublié

le Mer 5 Nov - 10:43


Le crocodile marin est très souvent en haut de la pyramide alimentaire. Il règne en maitre sur une bonne partie du territoire qu’il s’octroie, et ne connait très peu la peur qu’il instille chez ses victimes. Et pourtant, ce jour-là, devant les 3 rangées de dents tranchantes comme des épées qui se referment sur lui, le Sanctuari se demande un instant s’il n’a pas fait une erreur.

La douleur lui fit oublier cette idée.

Les marques de dents du requin tracent une ligne ensanglantée de l’épaule au flanc droit. Et malgré l’épaisse armure d’écailles et de muscles, les dégâts internes semblent suffisamment handicapants pour que Morok sache qu’il ne pourra pas utiliser son marteau avant un petit moment.
Soufflant et grognant, luttant pour se relever, il met son égo de côté un instant et accepte l’aide de Xénon pour se remettre se pattes. Plaçant la griffe gauche sur son flanc transpercé, il sent des forces extérieures se battre pour que son cerveau fasse efficacement le tri entre les messages de douleur et les ordres d’avancer. Si c’est le maigrichon qui fait ça, il n’est pas si inutile que prévu.

Le chemin vers le haut de la montagne est long, mais les arbres empêchent les imposants dieux de les suivre de trop près. Mais au fur et à mesure que les aventuriers avancent, Morok sent que le sang qu’il perd va finir par le faire tourner de l’œil. Quelques mètres plus loin, les arbres se raréfient pour laisser place aux premières traces du glacier. Les Dieux ne semblent plus les suivre, mais la neige sera une autre épreuve. Le Sanctuari regarde toute cette eau gelée avec un regard voilé de douleur et d’énervement. Il tourne la tête vers Azurée.


° …Merci.°

Entre les dents serrées. Remercier quelqu’un n’est pas habituel pour le Charan, mais sans le squelettique humain, il ne serait surement plus de ce monde.

° Y’a un requin avec mon nom dessus… Z’avez un truc à grailler ?°

Puis ses jambes lachèrent.
Morok
Sanctuari
avatar

Masculin Race : Charan
Statut : Sanctuari
Pims : 117
Messages : 123
Titre débile : Sac-à-main (NDLR : Comme Kaizen ! *o*)

Re: Vo'daëm l'oublié

le Ven 14 Nov - 12:15


-Morok !

Je ne l'avouerai jamais, mais je commençais à m'habituder à la présence de ce petit groupe. Morok autant que les autres. Même Nij'aku entrait dans la catégorie de ceux que je n'avais pas envie de voir mourir.

Bien entendu, cela signifie qu'il y a une catégorie inverse...

-Il est à bout.

Je tâtais son pouls, ses blessures saignaient abondamment et le chemin ne débouchait sur rien. Pourquoi ont-ils suivi ma suggestion d'aller en montagne ?
Je n'ai rien contre l'idée de mener la danse. Je ne suis pas un bon danseur, voilà tout.

-On peut continuer sans savoir ce qui nous attend à l'arrivée ou on peut redescendre. Ce sera du pareil au même.

Je répondais à Nij'aku en deux temps. Premièrement on n'abandonnera pas Morok.
Cependant, on peut l'abandonner lui, il servira de diversion pour notre fuite.
Deuxièmement, je n'étais pas sûr du chemin. J'ai choisi le seul qui avait un sens pour moi. Autant dire que j'ai joué à pile ou face.

Azurée du Trèfle
avatar

Masculin Suivi :

Titre : Guide, Perçant, Sarkina

Race : Frère de la Silnà
Statut : Acolyte
Pims : 5
Notes : Equipement
Carte Holographique +2
Combinaison de camouflage
Hope (arme)
Griffe (monture)
.

Messages : 749

Re: Vo'daëm l'oublié

le Mer 19 Nov - 18:16


En haut de cette montagne où un calme étrange régnait. La neige commença à tomber, fine et légère. G'einmyra du glacier apparu. Il n'y aurait pas d'issue par le haut. Une centaine de mètres à droite du groupe d'aventuriers s'ouvrait un passage qui semblait mener à un col que l'on pouvait apercevoir au loin. Le chemin était large mais couvert de neige et par endroits de glace. Sur la gauche de groupe, à cent mètres tout au plus béait une crevasse dont on ne voyait le fond. De cette crevasse, le vent faisait jaillir une lente complainte.

Un nouveau choix s'offrait aux aventuriers. En contrebas, les arbres tombaient par dizaines. Augure de l'arrivée prochaine des autres dieux.
Daeythe
avatar

Féminin Race : Dieu de l'Entre-Monde
Statut : PNJ
Notes : Je suis un Maitre du Jeu
Messages : 68

Re: Vo'daëm l'oublié

le Jeu 27 Nov - 17:58


C'est quand les jambes de Morok cédèrent que Xénon réalisa qu'il avait eu tort. Ce qu'il portait jusque-là, ce n'était pas la quasi-totalité du poids du Sanctuari. Maintenant, par contre...

Un grincement s'échappa de ses épaules, couvrant presque son grognement de surprise. Il s'arc-bouta pour empêcher le saurien de tomber à terre. Il examina leurs environs du regard, espérant contre toute attente qu'ils étaient assez en sécurité pour que Morok puisse s'arrêter et se reposer... L'arrivée de G'einmyra le renseigna très vite.

"Il va falloir qu'il tienne bon," répondit-il à Azurée, le souffle court. "Et vu les bûcherons en contrebas, je pense que redescendre n'est pas vraiment une option..."

Ployant sous le poids de Morok, il prit à droite. Impossible de savoir où menait le col, mais à moins que Nij'aku se sente une vocation d'explorateur, il n'allait pas prendre le risque de se trouver acculé à la crevasse de gauche. Si elle ne menait à aucun chemin praticable... Seul un d'entre eux avait des ailes.


Xénon
Prêtre de Ho'una | Maitre du Miroir
avatar

Masculin Suivi :

Titre : Noble, Perçant, Chevalier, Lin, Voleur, Minne, Magnet, Verdad, Bénédiction Divine de Ho'una, Sarkina, Crépuscule, Orange, Cosmos

Race : Androïde
Statut : Maître de Ken
Pims : 899
Notes : HK-50 : partenaire de Xénon et droïde psychopathe

Messages : 1780

Re: Vo'daëm l'oublié

le Ven 28 Nov - 13:55


G'einmyra attendit que le groupe entier sur le chemin pour rugir. Un retentissant, effrayant et terrible rugissement. Sous les pieds des aventuriers la couche de glace se fractura, le manteau neigeux se déroba. Ils furent pris et enlevés par l'avalanche.

Le choas, la mort sans doute et puis...

Peu à peu un bruit lointain retenti. Un grésillement ? Le chant d'un oiseau ? Impossible de le dire, mais il se rapprochait, lentement, très lentement. Il fallut un moment pour trouver l'origine du bruit. Là droit devant le groupe d'aventuriers arrivait un vélo. Pas de pilote, juste un canard juché sur une des pédales. Il fixait les nouveaux venus. Le vélo continua sa route au rythme lent de ses roues grinçantes.

Puis, soudainement, alors que le vélo disparu, une forêt jaillit du sol au loin. Ses arbres étaient noirs, aussi sombre qu'une nuit sans lune. Et juste devant notre groupe d'intrépides explorateurs apparu un enfant. Jeune, très jeune. Blond, les yeux gris et dépourvu de bouche. Il était assit et penchait la tête en observant les quatre vagabonds.

Alors une voix retenti, résonna et se fit écho. Elle venait de partout et de nulle part à la fois. C'était celle de l'enfant, mais elle ne pouvait provenir d'une bouche qu'il n'avait pas.

Vous n'êtes pas très perspicaces...
L'écho répéta, amplifia, intensifia cette phrase au ton innocent.

Voyez au-delà de votre instinct !

Les yeux de l'enfant s'emplirent de joie.

J'adore jouer !!!

Il se leva et disparu en lançant une dernière phrase :

Un faux pas est parfois salvateur.

Chaque pas que les aventuriers feraient vers cette forêt les éloigneraient de leur but. Pour atteindre ces sombres bois, ils devraient d'abord percer l'énigme de l'enfant.
Daeythe
avatar

Féminin Race : Dieu de l'Entre-Monde
Statut : PNJ
Notes : Je suis un Maitre du Jeu
Messages : 68

Re: Vo'daëm l'oublié

le Mar 30 Déc - 16:54


Spoiler:
Je te passe devant, Nij'.

Quand le corps de Morok bascule dans l’abîme, refroidit par la neige et la perte de sang, il rugit intérieurement de se faire tuer par le froid et un gamin.
Alors, quand un grincement désagréablement familier résonne depuis les ténèbres qui l’entourent, il décide d’ouvrir les yeux… pour découvrir une scène encore plus désagréablement familière.

Le blanc. Le canard. Le vélo. La forêt au loin.

Le gosse.

Morok se jette en avant, bien décidé à étriper le c*iard difforme. Ses griffes tranchent le vide et le crocodile reste là, quelques secondes, la respiration rauque et l’œil fou.
Puis un léger tremblement agite ses mâchoires. Ses griffes se plient légèrement, tendues. Puis un léger ricanement, lorsqu’il se rend compte que la terrifiante morsure qui lui barrait le torse s’est résorbée. Sa griffe est toutefois toujours manquante.

Le Charan se retourne pour récupérer son arme qui est restée au sol. Puis s’adresse à Nij’Aku.


°On se lâche. Ce jeu ne m’amuse plus.°

Le jeu ne l’amusait pas au premier coup. Rien de bien étonnant que le caractériel saurien ait ses nerfs à vif.

En quelques pas sur places ils se retrouvent dans la forêt, prêt de la petite maisonnée.
Mais cette fois, le percepteur n’a pas le temps de prononcer un mot qu’un crocodile rugissant enfonce l’un des murs de la maison à grand coup de masse.

Morok est en colère, et le fermier est malheureusement sur son chemin.


Le Sanctuari se présente devant le percepteur avec un grognement.


°C’est toi qui y passe si y’a un nouveau cycle.°


Une écaille brisée sert de passage pour la vasque. Quelques instants plus tard, l’envie de dévorer Ha’kynai lors de leur prochaine rencontre se fait moins présente. Jusqu’à disparaitre.


Une fois les présents donnés, les doubles sombres apparaissent, et Morok ne veut pas manquer cette occasion. Dès lors que son double apparait, il est accueilli par un violent coup de masse qui s’enfonce dans son côté gauche, faisant apparaitre une vilaine tache violacée sanglante sur le ventre mou du Charan imitateur.
Le combat déséquilibré qui suit est plus un défouloir qu’autre chose. Au prédateur qui aura la plus belle marque de dents. A la plus grande quantité de sang versée.
Morok achève son ennemi agenouillé par la douleur avec un puissant coup de crâne sur la mâchoire, brisant l’os, et le crocodile vaincu s’écoule aux pieds de l’original

L’arène avec K’ouen lui a appris quelques mouvements.

Et alors les Dieux apparaissent. Morok se met en position de garde, et tourne la tête vers ses compagnons.


°J’me rappelle pas de cette partie ! Qu’est-ce que vous avez fait la dernière fois à ce moment-là ?!°
Morok
Sanctuari
avatar

Masculin Race : Charan
Statut : Sanctuari
Pims : 117
Messages : 123
Titre débile : Sac-à-main (NDLR : Comme Kaizen ! *o*)

Re: Vo'daëm l'oublié


Contenu sponsorisé


Page 6 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

- Sujets similaires