Page 5 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Re: Vo'daëm l'oublié

le Mer 20 Aoû - 17:25


[b]Morok sourit comme il sait si bien le faire, alors que les ennemis choisissent leurs adversaires. Pour sa part, il aurait bien voulu choper l’Azurée démoniaque, rien que pour pouvoir laisser libre cours à ses idées destructrices souvent refoulées.
Il se contente donc du Ken motard, et avance vers son adversaire, toutes griffes dehors, un grognement continu s’échappant de ses mâchoires semi-fermées. Réduire en pièce un maitre – même une simple copie- n’est pas un boulot qu’on peut faire tous les jours, alors autant ne pas gâcher l’occasion. Il prévient rapidement ses deux derniers alliés en dégainant son arme.


°Le robot ! Vise l’intérieur de l’abdomen ou le bas de la mâchoire ! C’est là que j’ai moins de protection : S’ils sont basés sur nous, autant que tu saches où frapper ! Et méfie-toi de ma queue ! Le maigrelet !...... Survis !°

Difficile de donner des conseils de guerre à un humain qui va surement se cacher derrière un palmier. Morok se retourne juste à temps pour esquiver un coup d’épée horizontal qui lui ripe sur l’épaule. Impressionnant attirail, mais il a mal visé. Le Sanctuari repousse la lame sur le côté d’un coup d’avant-bras écailleux dans un bruit de métal rayé avant de se mettre en garde.

En quelques secondes, le paisible désert se transforme en champ de bataille. La guerre qui s’engage entre le crocodile et le robot n’est plus que grognements et raclures de métal. La copie se débrouille bien, et pas mal de coups touchent le saurien. Sa carrure et son armure naturelle lui évitent pas mal de blessures gênantes mais la lame est bien plus rapide que le marteau.
L’épée l’entaille à la patte droite et Morok doit se servir de sa queue pour retrouver un équilibre potentiellement stable. L’arme tranchante fait alors un tour au-dessus de la tête de son propriétaire avant de menacer de trancher la gorge du crocodile. Celui-ci lâche son arme, se laisse tomber en avant, et profite de l’élan du double pour se propulser dans ses jambes, toutes dents dehors.

Un crocodile ne tue pas en dévorant vivant sa victime. Généralement sa technique de chasse consiste à refermer ses mâchoires sur sa proie et de l’entrainer au fond de l’eau pour le noyer. Le robot ne fera pas exception à cette règle. A la différence que pour une fois, c’est presque la proie qui attire Morok vers le fond.
Un robot sous l'eau contre un crocodile marin.

Dans un sourire carnassier, avant de se jeter sur sa proie, le Sanctuari se demande comme s'en sorte les morceaux de viande, en haut.
Morok
Sanctuari
avatar

Masculin Race : Charan
Statut : Sanctuari
Pims : 117
Messages : 123
Titre débile : Sac-à-main (NDLR : Comme Kaizen ! *o*)

Re: Vo'daëm l'oublié

le Mer 20 Aoû - 21:54


Je pensais halluciner. Des copies de nous-mêmes se baladaient dans le désert ! Reculant d'un pas, je pensais triompher en leur indiquant que j'étais le seul non copié de la bande. C'était oublier de regarder derrière...

J'étais vexé de constater que ce monde avait produit un double de moi-même bien plus efficace que je ne l'étais avec mon sac de provision et mon titre.

-Merci du conseil...

Je grinçais des dents, maudissant l'Entre-Monde et tous ses habitants armés jusqu'aux dents.

Il piquait de la pointe de sa lame et je sautais à la façon d'un crabe sur ressort pour éviter des découpes non nécessaires à ma mise.
Durant ce temps, j'activais ce titre d'acolyte dont on vantait les mérites chez les aventuriers. Rapidité, endurance et force, je tentais de déployer un panel d'effets utiles ou moins pour chacun d'eux.

A la façon d'un cordonnier chaussé de sabot, j'étais le seul qui ne bénéficiais de rien du tout.

Sable ! Révélation toute en poussière, je jetais une poignée de sable sur mon adversaire et j'en profitais pour le surprendre en l'étalant dans la dune.
Son sabre ripa sur mon bras et se laissa projeter un mètre plus loin. Je levais mon poing pour frapper. L'autre me saisit à la gorge. Privé d'air, je perdis assez de force pour qu'il me retourne.

Je n'aurais pas survécu à plusieurs mois de voyage à travers le continent si j'étais aussi facile à éradiquer.
Mon genou s'enfonça dans ses côtes, l'obligeant à desserrer les doigts.

Mon bras gauche trouva la poignée du sabre, sans y réfléchir je le retournais contre son propriétaire.
La lame pénétra quelques parties molles.
Azurée du Trèfle
avatar

Masculin Suivi :

Titre : Guide, Perçant, Sarkina

Race : Frère de la Silnà
Statut : Acolyte
Pims : 5
Notes : Equipement
Carte Holographique +2
Combinaison de camouflage
Hope (arme)
Griffe (monture)
.

Messages : 749

Re: Vo'daëm l'oublié

le Jeu 11 Sep - 19:29


Pas le temps de remercier Morok pour ses judicieux conseils : le second crocodile se jetait déjà sur lui. Xénon roula au sol pour éviter un coup de marteau qui lui aurait défoncé la cage thoracique. Il se releva et para une seconde attaque du plat de la lame, laissant la force considérable de son adversaire glisser sur le côté.

De tout le groupe d'ennemis, il aurait encore préféré affronter son propre sosie. Aucune des copies ne semblait vraiment parfaite, elles avaient toutes de légers défauts qui les distinguaient de l'original. Malheureusement pour Xénon, la copie de Morok se démarquait de son propriétaire par une hargne démesurée. Contrairement au Charan qu'il voyait bouger du coin de l'oeil, son adversaire se battait plus comme une bête que comme un soldat. Ceci couplé à l'enthousiasme de Morok quand il s'était porté à la rencontre du double de Xénon, et il commençait à se demander si le Sanctuari n'avait pas une dent cachée contre lui... Peu rassurant.

Il esquiva un nouveau coup de marteau asséné sans finesse. Morok aurait sans doute réalisé qu'à force de pas de côté et de roulades au sol, Xénon les menait exactement là où il voulait aller. Mais son adversaire n'était pas Morok.

Xénon se glissa derrière la moto sur laquelle était arrivé son sosie, referma une main sur le châssis et la lança en l'air. Un coup de pied la propulsa sur le Charan. Le temps que le crocodile se débarrasse de la carcasse qui le clouait au sol — Xénon eut un instant de regret sincère pour le pauvre deux-roues — il avait rengainé son épée et levé son revolver. Dans une série de détonations, il vida un demi-chargeur gros calibre sur la peau tendre de l'abdomen. La copie vacilla. Son marteau lui échappa des mains et elle s'écroula au sol.

Heureusement pour Morok, la copie de Xénon n'avait que son épée pour toute arme. Il se tournait pour s'en assurer quand il vit le Sanctuari plonger sur son adversaire.

"Morok, attends," voulut-il crier, mais le Charan disparaissait déjà sous l'eau avec sa proie.

Pas le temps de le prévenir qu'on ne noyait pas Xénon comme un être humain ou un vulgaire grille-pain bon marché. Tant que son circuit électrique n'était pas atteint, il fonctionnait aussi bien sous l'eau que dans l'air. Mais Morok paraissait si déterminé à le réduire en charpie qu'il règlerait sans doute vite le problème.

Contre toute attente, Azurée se tirait plutôt bien d'affaire. Xénon voulut aider Nij'aku, mais la copie d'Azurée était trop rapide pour qu'il la cible avec son revolver. Il revint à son épée, prêt à donner un coup de main si le jeune homme semblait faiblir.


Xénon
Prêtre de Ho'una | Maitre du Miroir
avatar

Masculin Suivi :

Titre : Noble, Perçant, Chevalier, Lin, Voleur, Minne, Magnet, Verdad, Bénédiction Divine de Ho'una, Sarkina, Crépuscule, Orange, Cosmos

Race : Androïde
Statut : Maître de Ken
Pims : 899
Notes : HK-50 : partenaire de Xénon et droïde psychopathe

Messages : 1780

Re: Vo'daëm l'oublié

le Dim 14 Sep - 14:10



Vo'daëm l'oublié

Nij'Aku, Morok, Xénon et Azurée

Nij hurla de rage avant de commencer une valse endiablée avec ce double mal fait. Azurée en version démoniaque… Dans d’autres circonstance il aurait rit, par exemple s’il eut été spectateur. Mais là, il était l’acteur de la scène et ne pouvait que se concentrer sur la chose qui se mouvait avec aisance et rapidité. Mais l’oiseau l’était bien plus à force de fuir et d’esquiver les attaques et les problèmes. Alors il se contenta d’esquiver tout en essayant d’asséner quelques coups à son adversaire qui, il n’en doutait pas, ne se fatiguerait pas de si vite. Après tout, ils étaient dans un endroit étrange à la magie puissante et c’était pas lui qui allait en changer les lois.

Pour une fois, Aku se sentait un peu… vexé et faible fasse au monde qui l’entourait. Cela ne fit qu’augmenter la rage en lui si bien que ses coups de katana devinrent plus rapides et puissant au fur et à mesure qu’il se fatiguait inutilement alors que sa cible parait ou bien esquivait avec une aisance rare. Il vit néanmoins, du coin de l’œil, que Xénon avait finit par achever le double du Charan ; et il avait été content de ne pas tomber contre lui à vrai dire. Pas une bonne idée de se battre contre un double maléfique qui faisait, potentiellement, plus de dégâts que l’original qui en faisait déjà pas mal.

Mais cette seconde d’inattention faillit lui couter la vie. L’oiseau de malheur ne râla que plus tandis qu’il continuait à danser. Mais la fatigue s’en ressentait dans ses coups qui se firent moins agiles et rapides. Néanmoins, il réussit tout de même à toucher son adversaire, le déstabilisant un peu. Juste assez pour lui donner le coup du siècle, un coup de pied magistral dans l’abdomen qui l’envoya sur les roses. Mais le piaf ne lui laissa guère de répit puisqu’il finit par l’embrocher. Une fois ça fait, il soupira grandement en récupérant son katana et en le rangeant. Enfin, il prit tout de même le soin de le nettoyer avant.

« Bon ! » dit-il en croisant les bras, « on fait quoi maintenant ? C’est que ça commence à m’emm*rder un peu cette histoire de gamin et de problèmes » râla-t-il en regardant Xénon qui tenait son épée.



Ne massacrez plus le physique de Nij dans vos Rp's grâce à cette astuce. Marche à tous les coups !:
Nij'aku est un homme plutôt grand à la fine musculature. Il est typé asiatique et porte une tenue traditionnelle japonaise avec un sabre accroché à la ceinture. Il porte une coupe de cheveux au caré et ces derniers sont noirs avec cependant quelques reflets verts foncés par moments. Ses yeux sont d'un vert changeant et son teint est plutôt pâle.

Sa forme de phénix, quant à elle, est constituée de brume et à pour particularité d'être de couleur verte.
Nij'aku
Maitre du Miroir
avatar

Masculin Suivi :

Titre : Noble, Perçant, Titan, Tchi, Cosmos

Race : Demi-Dieu, Phénix
Statut : Maître de Souen !
Pims : 1935
Notes : Merci Wu pour le kit :3


Messages : 1084
Titre débile : Moinal vert

Re: Vo'daëm l'oublié

le Jeu 18 Sep - 17:18


Sous l’eau, la rapide bataille à laquelle s’attendait Morok traine en longueur. Malgré les mouvements ralentis, le blindage du robot et ses réflexes empêchent les crocs du crocodile de percer la carapace de fer. Et les armes sont restées sur le sable de l’oasis. Changement de plan.
Serpentant dans l’eau autour de la machine, il accélère d’un coup sec, profitant de ses grandes pattes et de sa queue pour se projeter sur le clone, qui l’esquive en se dérobant du mieux qu’il peut. Le Sanctuari profite de son accélération pour tourner sèchement et recommencer une charge, en profitant pour viser une partir du corps exposée.

A la troisième charge, Morok réussit à saisir la machine aux bras et d’un sourire mauvais, referme lentement ses crocs sur le crane du double. Puis, tout en bourrant de coups de genoux le torse métallique pour en déformer le blindage petit à petit, il écartèle brutalement les bras du robot, brisant l’une des jointures, permettant à l’eau de s’infiltrer dans les mécanismes électriques.
Privé de ses bras, le clone n’a pas le temps de repousser le crocodile que celui-ci le projette au fond du lac, retourne à la surface récupérer rapidement l’épée en fer que le clone a fait tomber et replonge donner le coup de grâce. Lame en avant, il se jette à toute vitesse sur le robot qui se débat pour se relever et fiche la lame d’acier en plein milieu du corps du robot, le clouant au sol boueux.

Pour être sûr, Morok profite de l’immobilité passagère du clone pour briser les genoux de son adversaire en les forçant à se plier dans une position opposée, et remonte à la surface sans un seul regard pour son ennemi mutilé.

Il sort de l’eau et s’ébroue, projetant eau et sang sur quelques cm, et se relève péniblement, avant de rejoindre ses alliés. Après un rapide salut appréciatif a Xénon pour sa performance, et un regard étonné à Azurée pour son efficacité au combat, il récupère son arme et s’adresse au Ken.


°T’es dur à tuer. Moins à rendre inopérant. Fais-moi penser à remercier le gamin au moins pour cette bataille quand je serais sur le point de lui ouvrir le ventre.°
Morok
Sanctuari
avatar

Masculin Race : Charan
Statut : Sanctuari
Pims : 117
Messages : 123
Titre débile : Sac-à-main (NDLR : Comme Kaizen ! *o*)

Re: Vo'daëm l'oublié

le Dim 21 Sep - 12:14


C'est quoi ce regard étonné ?
Je me relevais et essayais en vain d'enlever le sable qui couvrait mes vêtements. La chaleur du désert n'aidait pas, elle était étouffante.

Je retrouvais avec une certaine assurance mes compagnons. Il faut que dire que j'étais le seul qui ne possédait aucune arme, n'en déplaise à mon double qui était lui armé jusqu'aux dents. Malgré ça, j'avais mis fin à mon combat avec la même efficacité que tous les autres.

Je suis de la Silnà, après tout. Nous sommes plus forts, plus résistants, plus...

Une brume épaisse et colorée tapissait le sol. Elle glissait entre mes jambes en se faisant discrète. Grossissant à mesure que le temps passait.
Je la remarquais quand elle dépassa la hauteur de mes genoux.

-Qu'est-ce que c'est...

Je me retournais pour remarquer la disparition du cadavre de mon ennemi, j'ai nommé Nij'aku numéro deux.

-Je ne l'avais pas laissé là ?

Nij'aku ne nous avait pas fait profiter de sa capacité à se transformer, ni même celle qui consistait à remplir l'air de brume. Mais aucun doute que le demi-dieu y était pour quelque chose.
L'oiseau-double piqua vers nous au travers de la brume toujours plus épaisse. Il n'était pas mort et il comptait bien nous le faire savoir.

J'ai honte. Mes ancêtres doivent se retourner dans leur tombe...
Des armes ne seraient pas du luxe !

Spoiler:
Je ne pensais pas que vous finiriez si rapidement vos combats. Je termine le miens et je vous offre le plaisir de pouvoir vous faire la main sur Nij'aku-2 aussi.
J'espère que vous profiterez de cette occasion de pouvoir mettre une fessée à Souen bird
Azurée du Trèfle
avatar

Masculin Suivi :

Titre : Guide, Perçant, Sarkina

Race : Frère de la Silnà
Statut : Acolyte
Pims : 5
Notes : Equipement
Carte Holographique +2
Combinaison de camouflage
Hope (arme)
Griffe (monture)
.

Messages : 749

Re: Vo'daëm l'oublié

le Dim 12 Oct - 11:51


Nij'aku n'eut pas besoin de son aide, au bout du compte. Avant que Xénon ne puisse répondre à sa mauvaise humeur, Morok émergea de l'eau. Il haussa un sourcil cynique à son intention.

"Je vais prendre ça comme un compliment."

Et oublier que le Sanctuari avait apprécié le combat au point de vouloir remercier la même entité qu'il croyait responsable de la perte d'une de ses griffes. Ça lui éviterait de devenir paranoïaque.

Xénon vit avec satisfaction revenir leur quatrième membre, lui aussi en un seul morceau. Mais il déchanta vite. Alarmé, il dégaina à nouveau son pistolet. Il tira, mais impossible de voir s'il avait touché leur dernier adversaire à travers la brume sans cesse plus épaisse. Au moins réussit-il à détourner son attention loin d'Azurée. L'oiseau piqua sur lui et il eut à peine le temps de se jeter sur le côté. Il roula au sol et se releva dans une véritable purée de pois.


Xénon
Prêtre de Ho'una | Maitre du Miroir
avatar

Masculin Suivi :

Titre : Noble, Perçant, Chevalier, Lin, Voleur, Minne, Magnet, Verdad, Bénédiction Divine de Ho'una, Sarkina, Crépuscule, Orange, Cosmos

Race : Androïde
Statut : Maître de Ken
Pims : 899
Notes : HK-50 : partenaire de Xénon et droïde psychopathe

Messages : 1780

Re: Vo'daëm l'oublié

le Lun 13 Oct - 16:48


Du lac émergea le double de Xénon. A chaque pas un peu plus neuf. Le faux saurien se releva, son corps recrachant les balles. Tous les cadavres se relevèrent alors que le nuage de poix continuait de grossir. Il firent cercle autour des aventuriers, prêts à en découdre à nouveau.

Le brouillard se dissipa et laissa apparaître l'enfant, le phoenix posé sur son épaule.

Que faire quand l'ennemi vous assaille sans cesse ?
Que faire quand l'ennemi vous refuse le droit d'exister ?
Que faire quand il est incapable de vous détruire ?

La voix n'est plus joueuse. Grave comme l'attitude de l'enfant. Les contours des clones se firent plus flous. Les traits se transformèrent et devant les aventuriers se tenait désormais quatre des Dieux de l'Entre-monde.

Sous leurs pieds le sable se dérobait, aspiré dans un immense maelstrom. Le désert laissa alors la place à la haute montagne.

La réponse à ces question sera votre porte de sortie.

L'enfant disparut et les Dieux se mirent à charger les aventuriers.
Daeythe
avatar

Féminin Race : Dieu de l'Entre-Monde
Statut : PNJ
Notes : Je suis un Maitre du Jeu
Messages : 68

Re: Vo'daëm l'oublié

le Mer 15 Oct - 18:44



Vo'daëm l'oublié

Nij'Aku, Morok, Xénon et Azurée

- Quoi ?! hurla l'oiseau vert brisant un silence qui n'était déjà plus. Le gamin était là mais ce n'était plus un sourire qui fendait son visage blanc, non, il était sérieux, pour une fois.

Sérieux, mais il posait toujours des questions aussi stupides et des devinettes aussi agaçantes. Aku croise les bras sans se soucier du fait que le paysage changeait à nouveau, c'est qu'il commençait à s'habituer aux étrangetés de cet endroit maudit. Il n'aurait jamais dû mettre les pieds ici !
Enfin bon, voilà qu'ils devaient à nouveau répondre à une question pour pouvoir sortir d'ici définitivement. Tâche plutôt simple, enfin, si l'on oubliait les quatre Dieux qui leur fonçait dessus en hurlant, l'air bien décidé à les anéantir. Nij se leva, regarda ses compagnons puis fixa les assaillants avant de se demander si la réponse n'était pas rien ? A moins que ce soit fuir ? Comme à son habitude à lui ? Ou alors il fallait se battre à nouveau. Quoi qu'il en soit, il aurait bien aimé tuer le gamin lui au lieu de s'envoyer des énigmes et des combats dans la face. Nouveau soupire.

- Une idée ou on casse la gu*ule à ces dieux ?



Ne massacrez plus le physique de Nij dans vos Rp's grâce à cette astuce. Marche à tous les coups !:
Nij'aku est un homme plutôt grand à la fine musculature. Il est typé asiatique et porte une tenue traditionnelle japonaise avec un sabre accroché à la ceinture. Il porte une coupe de cheveux au caré et ces derniers sont noirs avec cependant quelques reflets verts foncés par moments. Ses yeux sont d'un vert changeant et son teint est plutôt pâle.

Sa forme de phénix, quant à elle, est constituée de brume et à pour particularité d'être de couleur verte.
Nij'aku
Maitre du Miroir
avatar

Masculin Suivi :

Titre : Noble, Perçant, Titan, Tchi, Cosmos

Race : Demi-Dieu, Phénix
Statut : Maître de Souen !
Pims : 1935
Notes : Merci Wu pour le kit :3


Messages : 1084
Titre débile : Moinal vert

Re: Vo'daëm l'oublié

le Mar 21 Oct - 10:00


Que faire quand l'ennemi vous assaille sans cesse ?
Que faire quand l'ennemi vous refuse le droit d'exister ?
Que faire quand il est incapable de vous détruire ?



Morok n’a retenu que deux faits : Le gamin s’est encore fait la malle, et des adversaires comme il n’a jamais osé imaginer se dressent devant lui. Il fait tournoyer son manche d’arme entre ses griffes, comme un épéiste fait des moulinets avec son épée pour se chauffer.
Ce nabot à la voix millénaire a au moins un bon côté : il fournit le Sanctuari en ennemis.

Et cette fois, Morok, n’a d’yeux que pour son clone. Le terrible dieu Requin Ha’Kynai semble flotter à un mètre au-dessus du sol, les petits yeux rivés sur le deuxième animal marin présent.

Un duel de prédateurs.


°Fuyez si vous voulez, si c’est ça votre réponse. Moi j’ai retenu qu’ils ne pouvaient pas nous détruire.°

Morok ne réfléchit pas aux implications autres des mises en gardes. Le « refus d’exister » ne semble pas l’avoir perturbé. Tout ce qu’il a retenu c’est que le Dieu ne pouvait apparemment pas le tuer. Il s’avance d’un pas, faisant face au Dieu Requin.

°Ramène-toi, espèce de poisson stupide ! Je bouffe littéralement ta race au petit-déjeuner ! °

Morok n’a plus guère d’yeux quant à l’énigme. Le destin lui a donné l’opportunité d’abattre un maître, et maintenant il lui offre un Dieu sur un plateau. Dans un grand cri mélangeant rage, colère et plaisir barbare, le Sanctuari se jette sur le squale.

On verra plus tard pour la protection théorique qu'il est censé respecter envers les maitres de miroir.



Spoiler:
Deaythe, je ne sais pas ce que tu me réserves, mais si Morok pouvait éviter de mourir pour des raisons scénaristiques (Les Valvarens, Magna, tout ça…), ça m’arrangerait. =D
Morok
Sanctuari
avatar

Masculin Race : Charan
Statut : Sanctuari
Pims : 117
Messages : 123
Titre débile : Sac-à-main (NDLR : Comme Kaizen ! *o*)

Re: Vo'daëm l'oublié


Contenu sponsorisé


Page 5 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

- Sujets similaires