Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Toc toc toc, c'est la police !

le Lun 28 Oct - 19:58



Toc toc toc, c'est la police !

Nij'Aku, "Inconnu"

Aku croise les bras et soupire, las de tout ça. Non, vraiment, il voulait se poser dans un lit, tranquille avec sa petite coupe de champagne là, à côté et dormir longtemps. Il regarde Témari et rit devant son air d'ours endormit qui devrait se retrouver dans un zoo et non en pleine rue. Il se racle la gorge pour attirer l'attention de la guide.

- Allez nounours, c'est pas le moment de faire la sieste on a du pain sur la planche. Après tu peux aller dormir, dans un lit d’hôpital si tu veux, je ne t'embêterais plus.

Voilà qu'il devenait sarcastique. Mais la fatigue et l'énervement ne l'aidaient pas à garder un esprit clair. Il croise les bras et écoute attentivement ce que dit la guide avant de légèrement bailler. Il ne comprenait plus grand chose mais ce n'était pas très grave. Alors, il fallait prendre ça et puis... Rho, trop compliqué ! Pourquoi tout était si dangereux et compliqué ? Du temps d'avant il aurait claqué des doigts et il se serait téléporté à l'endroit précis, mais non, il n'a plus de pouvoirs !
Ce n'était pas le moment de se plaindre et d'en rajouter une couche. Il allait faire avec la fatigue et puis tant pis. Son orgueil et sa dignité sommeillaient, laissant apparaitre un idiot de première, dans l'attitude du moins.

La gamine se mit à réfléchir sur le pourquoi du comment de la situation présente... Réfléchir ? Aku écarquille les yeux, n'y croyant pas vraiment. il se permit même une remarque dessus.

- Tu sais réfléchir maintenant ? C'est nouveau ça. Aurais-tu mangé un cerveau durant notre petite pose ?

Il se tait, soupire puis commence à prendre la direction du machin qui les feraient descendre jusqu'aux Fumeroles. Il attend Témari tout de même, c'était elle qui le guidait, même si en ce moment on croirait que c'était l'inverse, et se mit à converser.

- Tu crois vraiment que c'est involontaire ? Il faut être stupide pour laisser passer ce genre de médoc. Ou alors, il faut être de mèche dans le complot. Moi je dis qu'ils font des expériences et vont bientôt tenter un attentat contre le miroir de Souen.

Et oui, il racontait des conneries. Ce n'était pas habituel mais il fallait bien l'exception qui confirme la règle, non ?
______________

Voilà qu'ils arrivaient devant le sanctuaire. Aku, de plus en plus impatient et fatigué, entre sans même prendre le temps de frapper à la porte. Inutile étant donné qu'ils se trouvaient devant un hôpital.
Il se présenta à l'accueil et demanda à voir directement les soigneurs et même le directeur de l'établissement.

- Non je n'ai pas de rendez-vous mais je n'en ai pas besoin.
...
Mais non je ne veux pas prendre rendez-vous.
...
Non ! Je ne peux pas revenir une autre fois. mais je dois vous le dire en quelle langue ? Je suis ici dans un cadre d'enquête sur un problème qui touche Souen, ai-je vraiment besoin de plus de justifications ?
...
Pardons ? Vous ne me croyez pas ?! Et bien demandez à la jeune demoiselle qui se trouve à mes côtés si je raconte des conneries ou pas !
...
Mais je m'en tape de savoir si elle est majeur ou pas ! Et puis merde, vous me faites chier, je vais le trouver moi même ce directeur !


Il soupire tout en se pinçant l'arrête du nez. Il est fatigué et de plus en plus énervé. Si cette affaire ne se réglait pas rapidement, il y aurait un mort, le personnel de l'hôpital, lui ou bien le chien qui passait pas loin, mais il y en aurait un c'était sûr.

Il se tourne vers Témari.

- Dis moi, tu le connais le directeur de cet établissement ?


Ne massacrez plus le physique de Nij dans vos Rp's grâce à cette astuce. Marche à tous les coups !:
Nij'aku est un homme plutôt grand à la fine musculature. Il est typé asiatique et porte une tenue traditionnelle japonaise avec un sabre accroché à la ceinture. Il porte une coupe de cheveux au caré et ces derniers sont noirs avec cependant quelques reflets verts foncés par moments. Ses yeux sont d'un vert changeant et son teint est plutôt pâle.

Sa forme de phénix, quant à elle, est constituée de brume et à pour particularité d'être de couleur verte.
Nij'aku
Maitre du Miroir
avatar

Masculin Suivi :

Titre : Noble, Perçant, Titan, Tchi

Race : Demi-Dieu, Phénix
Statut : Maître de Souen !
Pims : 1890
Notes : Merci Wu pour le kit :3


Messages : 1076
Titre débile : Moinal vert

Re: Toc toc toc, c'est la police !

le Dim 3 Nov - 16:09


Témari à moitié endormie le laissa la maltraiter comme il voulait, elle n'avait tout simplement plus l'énergie pour répliquer. La digestion s'avérait être un défi à sa mesure ! Ce n'était pas non plus la peine d'insister, maintenant qu'ils étaient au sanctuaire ils commenceraient peut-être à avoir un début de réponse à ce qui arrivait aux gens de Souen.

La jeune femme curieuse d'entendre parler d'elle à la réception de l'hôpital et s'approcha et regarda tour à tour Nij'Aku et la réceptionniste.
Bien sûr qu'elle était majeur, en terme d'années elle comptait plutôt les millénaires maintenant. Se disant cela, elle observa le petit manège de son équipier devant le comptoir. Il avait besoin d'un verre le petit !
L'oiseau vert n'en menait pas large, il avait vraiment l'air de ne plus aimer le jeu dans lequel il s'était retrouvé.

-Le directeur ? Mais il n'y a plus de directeur ! Aliénor Mireamwen a démissionné il y a plusieurs mois. Pour le moment aucun successeur n'a encore pu être désigné par le conseil d'administration de l'hôpital.

Finalement, elle posa les coudes sur le beau bureau de la réceptionniste et elle sourit de toutes ses dents révélant les jolies canines proéminente de son anatomie humanoïde. Elle s'éclaircie la gorge. Lorsqu'elle commença à parler quelque chose dans sa voix changea. Une profondeur qui ne devrait pas être possible dans un corps aussi petit. Dans le hall d'entrée une forme brumeuse et à peine perceptible apparaissait. Un immense dragon blanc se tenait allongé dans la salle, presque invisible et impalpable.
Il faut croire que Témari aussi était lasse de devoir demander les choses deux fois avant de les obtenir.

-Appelez les médecins qui ont soigné les étranges maladies de Souen ces derniers temps !

La bête disparue aussitôt et Témari sourit encore plus large avant d'ajouter :

-s'il vous plait !


Ils n'étaient pas seul dans l'entrée, les quelques personnes ayant assez de peur à consommé dans leur organismes portaient un regard différent sur le couple qui venait de prendre en otage la pauvre agente d'accueil.

Pour accentuer la crise potentielle qui se déroulait sous leurs yeux, Témari s'adossa au comptoir et d'une voix ostensible pour tous lança :

-Moi, si je perdais ma forme humanis on aurait du mal à m'oublier !

Un dragon de plus de vingt mètres de long et de presque autant de haut... L'Arcturienne n'était pas la créature la plus docile de l'Entre-Monde et sûrement pas la plus petite. Il n'y a qu'à regarder ce que ces frères font couler comme sueurs froides dans les bureaux de K'ouen pour s'en rendre compte.
Maitre du Jeu
PNJ
avatar

Race : Entité
Statut : Maitre des jeux
Messages : 1078

Re: Toc toc toc, c'est la police !

le Lun 11 Nov - 12:37



Toc toc toc, c'est la police !

Nij'Aku, "Inconnu"

Alors ça, pour sûr, on ne l'oublierait pas la demoiselle. Secouant doucement la tête, désespéré, il s'avachit dans un fauteuil et croise les bras, l'air de réfléchir. En faite il se reposait un peu, ayant crapahuté toute la journée en compagnie d'une pile électrique sur patte, il était forcément crevé.

- Dis moi, tes frères, pourquoi font-ils autant de ravage ? C'est pas que ça m'intéresse mais bon...

Il posait cette question parce qu'il s'ennuyait, à vrai dire, le fait que des monstres ravagent une partie de l'Entre-Monde ne l'intéressait pas du moment que lui était sain et sauf. Un égoïste de première mais on ne changerait pas l'oiseau.
Puis voilà que son regard se pose vers cinq personnes qui entrent dans le hall du bâtiment. Ils étaient vêtus de blouses blanches et certains portaient des lunettes. Tous se dirigèrent vers la réceptionniste qui dû leur expliquer les évènements puisque peu après, ils arrivèrent au niveau de l'oiseau et de la guide.

Aku ne daigna pas se lever et serra la main d'un homme à l'air âgé. Sûrement le chef de la section. Un mince sourire fendit son visage lorsqu'ils se tournèrent vers Témari. Elle était imprévisible et pouvait, à tout moment, leur montrer ses talents cachés pour foutre la merde.

- Bonjour messieurs, dames, dit le phénix en daignant enfin se lever, j'aimerais vous poser quelques questions.

Il fit une pose tout en réarrangeant son habit, puis il reprit, on ne peu plus sérieux :

- Lorsque vous avez soigné ces personnes malades de Souen, avez vous versé une substance non autorisée forçant vos patients à garder leur vraie forme sans pouvoir prendre leur forme humanis ?

Son regard perçant plongea dans celui du vieille homme.


- Ou alors on vous a ordonné de faire cela, avez vous quelque chose contre Souen ?

L'interrogatoire commençait et il n'allait pas les ménager.


Ne massacrez plus le physique de Nij dans vos Rp's grâce à cette astuce. Marche à tous les coups !:
Nij'aku est un homme plutôt grand à la fine musculature. Il est typé asiatique et porte une tenue traditionnelle japonaise avec un sabre accroché à la ceinture. Il porte une coupe de cheveux au caré et ces derniers sont noirs avec cependant quelques reflets verts foncés par moments. Ses yeux sont d'un vert changeant et son teint est plutôt pâle.

Sa forme de phénix, quant à elle, est constituée de brume et à pour particularité d'être de couleur verte.
Nij'aku
Maitre du Miroir
avatar

Masculin Suivi :

Titre : Noble, Perçant, Titan, Tchi

Race : Demi-Dieu, Phénix
Statut : Maître de Souen !
Pims : 1890
Notes : Merci Wu pour le kit :3


Messages : 1076
Titre débile : Moinal vert

Re: Toc toc toc, c'est la police !

le Sam 16 Nov - 23:31


Témari souriait de toutes ses dents blanches et pointues.

-Hop hop hop ! insista-t-elle sur le comptoir. Et que ça saute ma petite dame !

Elle continuait de regarder Nij', premier d'un très grand nombre à supporter ses facéties : Manger, ridiculiser les civils, se faire passer pour quelqu'un de méchant...
Il faudrait sûrement rappeler qu'à sa dernière visite de l'arène, Témari s'est retrouvée les quatre fers en l'air après avoir croisé le chemin d'un vieil oiseau du jurassic. Comme quoi, elle peut s'exciter sur les apprentis combattant, elle n'en mène pas moins large qu'eux devant les épreuves finales du stage.

-Mes frères ont toujours été... soupe-au-lait.

Elle releva le menton à l'approche d'un groupe de médecin.

-Tiens tiens !

Docile, elle trotta jusqu'à Nij'aku et lorsqu'il se leva se plaça à côté de lui. Epaule contre épaule, elle ne pouvait mieux faire pour signaler son soutien à l'inspecteur en herbe qu'elle devait guider (et embêter un peu).
Les questions fusèrent, le demi-dieu commençait par les accuser d'être responsable, puis d'être les commandités d'un type encore plus méchant qu'ils ne pourraient l'être.
Pour finir, les médecins se faisaient accuser à demi-mot de racisme envers l'un des miroirs.

Témari siffla d'admiration. Si elle avait voulu qu'ils se fassent dessus elle n'aurait pas pu faire différemment. Evidemment, Nij'aku n'avait pas la menace d'un dragon de quelques dizaines de mètres comme appuis à ses arguments (comme moyen de pression) mais c'était toujours d'un effet formidable.

Elle trépigna sur place et pointant un doigt accusateurs sur l'assemblée elle s'écria :

-Avouez vos crimes !

Puis revenant souriante elle leur dit tout doucement :

-J'ai des frères très susceptibles...

Et bien quoi ? Si ses petits frères pouvaient être utiles à au moins un petit quelque chose, autant en profiter ! En plus, ils ne sont pas du genre à venir la réprimander. Ils sont trop occupés à terroriser la veuve et l'orphelin, à manger les chasseurs et à ratiboiser des forêts.

Ou peut-être qu'ils pourraient quand même venir lui chercher des ennuis... Surtout depuis qu'elle a aidé le Bouvier à les enfermer dans la prison d'Arcturus.

Rho... c'est du passé ! Ils lui pardonneront.
Un peu moins quand ils y retourneront une seconde fois, certes.
Maitre du Jeu
PNJ
avatar

Race : Entité
Statut : Maitre des jeux
Messages : 1078

Re: Toc toc toc, c'est la police !

le Sam 23 Nov - 15:00



Toc toc toc, c'est la police !

Nij'Aku, "Inconnu"

Le phénix plissa les yeux lorsque la gamine vint s'appuyer sur lui. Il ne fit rien, la laissant faire. Il avait d'autres chats à fouetter, comme par exemple ce vieux médecin qui venait de déglutir d'une façon étrange qui laissait présager un mensonge. Croisant les bras, il s'avança, imposant sa grande taille devant le médecin qui s'avérait être d'une tête plus petit que l'oiseau. Dardant son regard jade de glace dans les pauvres yeux marrons de ce qui devait être un humain au bord de la crise cardiaque, il sourit narquoisement avant de parler.

- Avez vous quelque chose à nous dire, docteur ? Ou alors devrions nous aller fouiller dans vos archives ?

Il se tut un moment, laissant la peur s'imprégner en l'homme qui se sentait de plus en plus mal. Le fait de voir deux personnes assez imposantes en face de lui devait le mettre très mal à l'aise. Surtout que ses comparses venaient tous de se tirer en prétextant une urgence. Il y avait trop d'empressement dans leur voix. Il en remerciait intérieurement Témari qui devait exercer une sacré pression sur l'humeur de son entourage.

Le vieille homme était sans voix et cela procurait à l'oiseau une sensation qu'il avait perdue de vue depuis si longtemps: la joie de la victoire. Le docteur, dont il ne connaissait que le nom inscrit sur sa plaque, secoua avidement la tête avant de leur annoncer d'une petite voix chevrotante:

- Sui...suivez moi jusqu'à mon bureau.

Triomphant, Aku regarde Témari tel un gentleman et lui fait signe de passer avant, qu'il fermait la marche.

- Fais attention à ne pas lui donner une crise cardiaque tout de même, on pourrait m'accuser de meurtre, murmura-t-il ensuite.


Ne massacrez plus le physique de Nij dans vos Rp's grâce à cette astuce. Marche à tous les coups !:
Nij'aku est un homme plutôt grand à la fine musculature. Il est typé asiatique et porte une tenue traditionnelle japonaise avec un sabre accroché à la ceinture. Il porte une coupe de cheveux au caré et ces derniers sont noirs avec cependant quelques reflets verts foncés par moments. Ses yeux sont d'un vert changeant et son teint est plutôt pâle.

Sa forme de phénix, quant à elle, est constituée de brume et à pour particularité d'être de couleur verte.
Nij'aku
Maitre du Miroir
avatar

Masculin Suivi :

Titre : Noble, Perçant, Titan, Tchi

Race : Demi-Dieu, Phénix
Statut : Maître de Souen !
Pims : 1890
Notes : Merci Wu pour le kit :3


Messages : 1076
Titre débile : Moinal vert

Re: Toc toc toc, c'est la police !

le Mer 27 Nov - 17:07


Le plus flippant de tout n'était pas ce médecin qui, comme dans un mauvais film, leur proposait d'aller dans son "bureau", non le pire c'était de voir Nij'aku tellement heureux de son effet qu'il en devenait galant.
Témari ne se le fit pas dire deux fois, elle suivit en trottant un pied devant l'autre. Les mains nouées dans le dos, elle eut un hoquet de surprise sur la prévenance de l'oiseau vert.

-Tant que c'est toi qu'on accuse, qu'est-ce que ça peut me faire ?

C'est sûr qu'il n'est pas né le sanctuari qui pourra mettre en prison Témari. Ils sont tous flippés par ses frérots shootés aux hormones, alors imaginez ce qu'ils peuvent penser qu'un modèle similaire doué de magie...

Par jeu et pour voir la réaction du docteur marchant devant eux, elle tendit le doigt et toqua l'épaule du vieillard. L'homme se retourna d'un bon, furieux de voir Témari les mains cachées dans le dos et un sourire coupable sur le visage, il rougis et leur indiqua du menton de tourner à droite.
Là, le bureau s'ornait d'une porte noire avec un encadré bien fixé dessus. Il y était écrit : Dr. Rosemarie, chef du service.

Elle ne finit pas de déchiffrer la plaquette, le médecin ouvrit vivement la porte, fit évacuer la salle de ses assistants et referma derrière Nij'aku et elle.

-Vous avez pas une tête de Rosemarie... Plutôt de... Robert ! Ou de George, ou bien de...
-Cette histoire de bloquage de métamorphose est très embarrassante,
lâcha-t-il pour la couper. Le remède est très récent, les tests étaient concluant, sinon nous ne l'aurions jamais utilisé...

Il soupira et se laissa tomber dans son fauteuil. Témari, boudeuse, regarda le grand siège en cuir avec envie.
Maitre du Jeu
PNJ
avatar

Race : Entité
Statut : Maitre des jeux
Messages : 1078

Re: Toc toc toc, c'est la police !

le Mer 27 Nov - 18:48



Toc toc toc, c'est la police !

Nij'Aku, "Inconnu"

- Bah, ce serait vraiment navrant de me voir derrière les barreaux. Je ne suis pas encore prêt pour ce genre de puérilité. De plus, il serait marrant de te voir si démunie devant un tribunal.

Il ricane.

- Témari, vous êtes accusée d'avoir tué le docteur, commença-t-il à dire en imitant une voix de vieux juge stricte.

Il ricana de plus belle avant de se calmer et de continuer à suivre le docteur et la gamine qui s'amusait à embêter le vieil homme. Cette situation le rendait heureux, pour une fois depuis son arrivée en ce monde, il se trouvait à la place des hommes qui avaient de la puissance. L'oiseau se laissa porter un moment dans ses délires avant que l'homme ne leur montre une porte.

Docteur Rosemarie... Alors voilà le nom de cet homme. C'était... ridicule ! Pour une fois, il approuvait totalement les remarques de Témari. Il avait plus une tête d'Alphonse qu'autre chose, d'ailleurs il n'hésita pas à en faire la remarque:

- Non, pas de George, mais plutôt d'Alphonse.

Mais il avait fait sa remarque une seconde trop tard car le médecin venait de changer de sujet. Aku tiqua au mot remède. Peut-être était-il stupide mais il ne savait absolument pas de quel remède parlait de soi-disant docteur.

- Remède ? Quel remède ? Est-ce là un effet secondaire d'un quelconque médicament foireux ? puis il ajouta pour lui même, ça ne m'étonnerait pas remarque.

Il soupira. Cette histoire commençait à devenir longue, très longue, il était certain qu'ils ne venaient de faire que le quart, non, même le sixième du travail à faire. Cela décourageait grondement l'oiseau qui baissa la tête en soupirant encore. Il ne savait plus quoi faire. Tout cela allait bien trop lentement.

Il posa ses deux mains à plat sur le bureau avec une certaine brutalité que les crayons sur la table roulèrent sur une bonne dizaine de centimètres. Il allait accélérer les choses histoire de finir très vite et de pouvoir aller râler ailleurs ou aller compter son argent.

- Vous allez répondre rapidement, docteur, je vous avouerais que je commence à en avoir marre de devoir jouer aux devinettes. Alors, vous allez expliquer en long, en large et en travers toute cette histoire et nous donner une solution à ce problème sinon il se pourrait bien que je m'énerve et frapper sur des petits vieux ne me dérange pas vraiment.

Il avait dit cela sur un ton menaçant tout en dardant un regard de prédateur sur le pauvre humain qui devenait blanc.
Il se retourne vers Témari, les sourcils froncés. Il abordait un air sérieux qui ne lui allait pas du tout et qui, à vrai dire, était inhabituel chez lui.

- Peux tu prendre en note ce que dira le doc' s'il te plait ?

Mais il prit tout de même de quoi écrire. Ne sait-on jamais, la gamine était du genre à tirer au flanc, comme lui quoi.


Ne massacrez plus le physique de Nij dans vos Rp's grâce à cette astuce. Marche à tous les coups !:
Nij'aku est un homme plutôt grand à la fine musculature. Il est typé asiatique et porte une tenue traditionnelle japonaise avec un sabre accroché à la ceinture. Il porte une coupe de cheveux au caré et ces derniers sont noirs avec cependant quelques reflets verts foncés par moments. Ses yeux sont d'un vert changeant et son teint est plutôt pâle.

Sa forme de phénix, quant à elle, est constituée de brume et à pour particularité d'être de couleur verte.
Nij'aku
Maitre du Miroir
avatar

Masculin Suivi :

Titre : Noble, Perçant, Titan, Tchi

Race : Demi-Dieu, Phénix
Statut : Maître de Souen !
Pims : 1890
Notes : Merci Wu pour le kit :3


Messages : 1076
Titre débile : Moinal vert

Re: Toc toc toc, c'est la police !

le Jeu 5 Déc - 13:25


Démunie ?

-Je le mange le tribunal !

Solution radicale et efficace.
Le petit vieux perdait pied. Cette histoire lui avait trop longtemps pesée sur les épaules. Vous imaginez, un scandale pareil dans la cité des races mélangées. Soudain, nos belles institutions n'étaient plus adaptées à ceux qui avaient consentis à prendre une forme humaine pour les utiliser. Qu'on le veuille ou non, le racisme existe, entre un humain et un robot comme entre les dragons et les dieux... Jusqu'à maintenant les nécessités de la vie en communauté avaient parfaitement remplis leur rôle de ciment unificateur, mais que ce se passerait-il si une partie de la population se voyait soudain mise à l'écart.
Ne serait-ce que le temps de ré-adapater les structures pour elles, de trouver des solutions atypiques pour elles... Le sentiment de ne plus faire partie de la normalité, c'est ça le pire.

-Oh ça va, calme-toi ! Tu vois bien qu'il y est pour rien !

Témari, jouant au bon flic, s'approcha du docteur et alla vers un trépied pour y remplir un verre d'eau. Elle le tendit au médecin.

-Le remède à la maladie était efficace, non ? Alors d'où vient le problème ? Vous pensez qu'il s'agit d'un effet secondaire imprévu ? Ou bien d'un acte frauduleux ?


Le médecin faillit s'étouffer dans son verre quand il entendit la fin de la phrase.

-Pour sûr qu'il est efficace, aucun cas de récidive de la maladie n'a été observé ! Mais ces transformations... Je peux jurer qu'aucun des médecins qui ont été formés à administrer les remèdes ne peuvent avoir fait le coup !

Témari pencha la tête sur le côté et croisa les bras.

-Si j'étais vous je ne jurerai pas si fort... Comment pouvez-vous en être sûr ?
-Parce que je le sais ! Les doses du médicaments sont scellées pour la conservation. Les médecins n'ouvrent l’étui qu'au moment de l'injection. Sinon le produit risque une contamination et donc une altération.


Il se senti même d'ajouter :

-Si les flacons avaient été périmés à l'injection, pourquoi la maladie aurait-elle guérie ?

Pas faux !
Avec tout ça, Témari devait admettre qu'ils avaient effrayer un médecin bien plus apeuré déjà parce le risque d'être accusé d'une émeute ou pire encore.
Un médicament bien fermé qui cause de gros problèmes...

-Soit un petit malin à fait tourner la mixture, soit quelque chose là dedans a de mauvais effets. Il vous reste des doses de médicaments ?

Le médecin acquiesça.

-J'en veux une !

Témari tendit la main telle une enfant gâtée à qui on ne refuse jamais rien.
Le gentil flic n'était pas sans ignorer qu'elle n'avait pas pris de note et qu'après avoir analysé ce flacon si ce petit vieux a menti, il aura un oiseau vert sur le dos.
C'est beau la justice !
Maitre du Jeu
PNJ
avatar

Race : Entité
Statut : Maitre des jeux
Messages : 1078

Re: Toc toc toc, c'est la police !

le Mer 11 Déc - 19:04



Toc toc toc, c'est la police !

Nij'Aku, "Inconnu"

Aku reste silencieux devant le discourt de Témari. Il ne comprend plus, un coup elle l'aide et un autre coup elle le laisse patauger dans la boue. Vraiment étrange cette fille. Enfin, là, elle venait de décider de l'aider semblait-il, et même presque de lui mâcher le travail.
Si c'était comme ça, il allait plus souvent menacer les gens.

Il s'affaira à prendre en note toute la conversation, histoire d'avoir des preuves et un support pour la suite. Puis il regarda le petit flacon que tenait Témari. Le liquide à l'intérieur ne lui inspirait pas confiance.

- Dis moi, tu veux jouer au chimiste, dit-il avec décontraction à Témari tandis qu'il assassinait le pauvre médecin du regard.

Certes, la gamine le disait innocent, et c'est ce qu'on pouvait croire. Mais les apparences sont trompeuses et encore plus les paroles d'un homme au bord de la mort. Il devait donc se méfier, encore et toujours. Soupirant à nouveau, il serra la main du docteur en annonçant qu'il allait utiliser le matériel présent ici pour ses expériences douteuses et qu'il aurait besoin de plus d'informations quant à la composition du soi-disant remède.

Il n'avait jamais vraiment pratiqué ce genre d'expériences mais il y avait un début à tout. C'est ainsi qu'il se dirigeait, avec Témari sur les talons, sans doute, vers une salle où l'on pouvait trouver beaucoup de matériel scientifique. Étrange pour un hôpital tout de même. Il nota cela avant d'entrer dans la salle, dérangeant ainsi trois personnes qui étaient sûrement en train de faire des expériences.

- M'sieurs, dames, nous ne faisons que passer.

Tenant le flacon, qu'il avait subtilisé à Témari, dans une main et la liste des composants de ce dernier, il se dirigea vers une paillasse où il posa le tout avant de se tourner vers la gamine.

- Heu... En vrai je ne connais pas la moitié... bon, je ne connais aucun de ces composants... Tu ne saurais pas, par hasard, où trouver un livre les recensant, histoire que je me renseigne ?

Tout en finesse, comme toujours...


Ne massacrez plus le physique de Nij dans vos Rp's grâce à cette astuce. Marche à tous les coups !:
Nij'aku est un homme plutôt grand à la fine musculature. Il est typé asiatique et porte une tenue traditionnelle japonaise avec un sabre accroché à la ceinture. Il porte une coupe de cheveux au caré et ces derniers sont noirs avec cependant quelques reflets verts foncés par moments. Ses yeux sont d'un vert changeant et son teint est plutôt pâle.

Sa forme de phénix, quant à elle, est constituée de brume et à pour particularité d'être de couleur verte.
Nij'aku
Maitre du Miroir
avatar

Masculin Suivi :

Titre : Noble, Perçant, Titan, Tchi

Race : Demi-Dieu, Phénix
Statut : Maître de Souen !
Pims : 1890
Notes : Merci Wu pour le kit :3


Messages : 1076
Titre débile : Moinal vert

Re: Toc toc toc, c'est la police !

le Lun 16 Déc - 19:06


Mais pourquoi il se complique ainsi la vie ! Témari le suivi dans le laboratoire des analyses chimiques, pendant un instant elle tenta de se convaincre que Nij’aku avait une véritable idée derrière la tête. Il pouvait dissimuler des compétences scientifiques permettant d’analyser lui-même l’échantillon qu’ils venaient de réquisitionner, ou bien il était décidé à menacer les chimistes présents pour les convaincre de le faire pour lui…

Au lieu de ça, il dégaina l’option trois, celle que Témari avait oublié d’imaginer : tous les deux n’y connaissaient rien en analyse et ce laboratoire n’avait pas la moindre ressemblance avec une bibliothèque !

Son expression parla d’elle-même…

-J’ai l’air d’une blouse blanche ?! Je suis un demi-dieu dans ce monde et tu viens me parler de chimie ? Que d’amateurisme !

Elle fit de grands gestes des bras jusqu’à se figer dans la position d’un panneau indicateur. Ses bras désignaient les scientifiques qui les regardaient l’air ahurit.

-Là ! Regard ! Ne trouves-tu pas plus simple de les faire bosser pour nous ? Rah !

Excédée elle lui saisi la manche et l’obligea à regarder dans la même direction qu’elle :

-Admire et apprend !

Elle ajusta toute son attention sur les deux personnes présentes. Une femme cachée par un masque en papier leva aussitôt les mains en l’air. Témari n’était pas là pour les braquer, mais puisqu’elle semble si magnanime…

-Hop, toi ! Tu vois notre petit tube ? Ben tu vas l’étudier pour nous. Si je sens le moindre mensonge ou la moindre mauvaise intention je te becte cul-sec, clair ?

Elle hocha vigoureusement la tête et commença sa préparation. Des gants, plus de l’eau distillée, plus une centrifugeuse plus tard, elle ficha ses tubes à essais ainsi obtenus dans une machine qui clignota un bon nombre de fois avant d’afficher ses résultats sur un large écran fiché au mur.

-Tu vois, suffisais de demander !

Dit Témari les bras croisés et un air suffisant sur le visage.
Maitre du Jeu
PNJ
avatar

Race : Entité
Statut : Maitre des jeux
Messages : 1078

Re: Toc toc toc, c'est la police !


Contenu sponsorisé


Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

- Sujets similaires