Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Re: Braconniers

le Mer 20 Nov - 19:08


Ayame et moi échangions un regard qui disait la même chose : ce Karan avait de bonnes réponses. Ni trop fournies, ni trop étranges.
Je préférais ça à des chasseurs qui veulent devenir commissaire pour l'autorité que cela confère. Rien n'est pire que de devoir renvoyer quelqu'un -souvent avec un minimum de violence- parce qu'il a causé de problème dans un petit village de gens crédules.

-Les rapports mentionnent un degré de perdu en l'espace d'un mois.

Ayame avait donc mémorisé les détails. Cet elfe minutieux était donc mieux informé que moi sur les dégâts que subissait l'île.
Je m'arrêtais pour regarder une trace semi-circulaire. L'autre partie avait été retournée, peut-être par une taupe ou des insectes, mais le bord restant me laissait croire qu'on avait posé quelque chose de régulier ici même. Ce pourrait être le talon d'une chaussure, un gobelet...
Rien qui ne soit créé par la nature, c'était trop net.

Je marmonnais entre deux commentaires d'Ayame :

-C'est peu profond, l'objet devait pas peser plus de vingt kilos.

Pendant ce temps, l'elfe continuait de tergiverser :

-Ils peuvent déprimer l'île très rapidement mais ils peuvent aussi s'enfuir dès qu'ils auront ce qu'ils veulent. Si cela arrivait, nous seront forcés de refiler l'affaire aux sanctuaris. Ce pourrait être un début de trafic d'une autre ampleur ou toute chose qui puisse remplir les prisons de la caserne.

Je le coupais en levant une main. Bossu derrière un jeune arbre qui dépassait à peine un mètre de haut, je conclus :

-On a peut de temps pour les trouver.

L'index levé devant mon visage, je leur montrais un peu plus loin un ovidé sombre comme la nuit. Ses cornes en spirales rebiquaient vers l'extérieur en deux pointes menaçantes. Je ne voulais pas l'effrayer en parlant ou en traversant son champs de vision.

-Contournons par derrière, fis-je en chuchotant.
Wergeld
Admin | Maitre du Miroir
avatar

Avatar © : A.Baille

Masculin Suivi :


Titre : Optimus - Noble, Héros, Voyageur, Artisan, Acolyte, Perçant, Precision, Fashion, Bling-Bling, Make-Up, Rockstar, Voleur, Tchi, Daya, Titan, Abracadabra

Race : Humain mutant
Statut : Maitre du miroir K'ouen
Pims : 866
Messages : 13207
Titre débile : Wu, Wuzord

https://www.facebook.com/Dodonosaure/

Re: Braconniers

le Mer 27 Nov - 23:13


Pourquoi avoir demandé du renfort sur cette mission ?
Karan était surpris. Ces deux là formaient une petite équipe de choc, un duo tellement bien rodé qu'il avait du mal à se faire une place entre les deux, ou tout juste à côté d'eux.

-Attendez !

Wergeld suggérait de contourner l'obstacle représenté par un énorme bélier aux cornes fortes et enroulées.
Il brillait sur son poitrail une lueur miroitante, elle battait comme un cœur en feu.
Il pointa du doigt ce qu'il voyait en noir et blanc, sur de lui.

-C'est ça qu'ils prennent.

C'est ça qu'ils veulent.
Le mystère de la marque d'objet trouvé par Wergeld s’éclaircit peu après. Un agneau nouveau-né s'approcha du bélier, qui s'avérait être une brebis. Il étira son cou encore fragile et se glissa sous l'épaisse toison en quête de son repas.

Sur son poitrail une lueur similaire lançait des éclairs. Le vieux soldat qu'il était ne pouvait ignorer l'étrangeté de cette scène. L'étrangeté de cette île et celle de l'Entre-Monde.
A la fois il ne pouvait détacher son regard d'une scène qui lui semblait si sereine et si naturelle.

Leurs sabots étaient très larges, plus que ne le sont ceux des moutons blancs favorisés pour l'élevage intensif et la production de laine. Leurs ongles étaient peu prononcés on aurait dit des sabots de chevaux.

-Nous sommes exactement sur une zone de chasse éventuelle.

Il se sentit même obligé de s'expliquer. Il voulait tellement faire ses preuves auprès de ces deux là qu'il inspira avant de parler.

-Les braconniers ne savent peut-être pas encore que nous les traquons.

Il marqua une faible pause appuyée d'un regard entendu.

-Les miliciens ont très vite réagis et les commissaires ont déjà bouclé le camp. Il se pourrait que...

Karan ne finit pas sa phrase. Quelques chose d'invisible avait percuté la mère et l'avait étalé sur le flanc comme on retourne une crêpe dans la poêle. L'agneau au sol se relevait durement.
Il était évident que le tireur avait visé le ventre ; l'agneau s'était pris une parti du coup et la mère tremblante n'avait pas reçu assez de force pour être totalement choquée.
Karan
Prêtre de Na'keisärin
avatar

Avatar © : 霜月汐さん

Masculin Suivi : Ma fiche, Mon compte,
Le temple du dragon


Titre : Perçant

Race : Dieu
Statut : Milicien de K'ien, Commissaire
Pims : 450
Notes : Sinmora : loup cybernétique

Messages : 581

Re: Braconniers

le Dim 1 Déc - 21:54


L'ordure s'était placé face au vent, la brebis et son petit n'avaient rien senti et n'avaient rien vu venir. Elle bêlait en tremblant, on aurait dit que la foudre leur étaient tombée dessus.
Je donnais mes instructions en silence, avec les doigts, le visage, des mouvements d'épaules. C'était plus que ce que Karan pouvait voir à mon sens. Je n'étais toujours pas au courant qu'il voyait...
De l'index j'envoyais Ayame à l'opposé de la position du tireur. Du menton, je prenais Karan dans mon équipe. Après tout, je ne savais pas combien ils seraient pour nous accueillir. Karan pouvait être aveugle, je préférais Ayame en tireur embusqué plutôt qu'en fantassin.

-Ok, fit-il des lèvres sans émettre le moindre son.

L'elfe arma son fusil, vérifia cran et réglage. Il s'éloigna, agile entre les feuillages, dans un quasi-silence étouffé des plaintes de la brebis.

Attend un peu. Il a désigné la brebis et son petit ! Il voit ! C'est interdit d'abuser d'une canne blanche quand on n'en a pas besoin !
Deux idées contradictoires venaient de se percuter à l'intérieur de ma boîte crânienne. La première une révolte viscérale qui nécessitait d'aller nous occuper du chasseur avant qu'il ne s'occupe de son gibier. La seconde demandait des explications à l'aveugle. C'était une goutte de colère en trop alimentant l'adrénaline qui faisait trembler mes mains.

-Faudra qu'on cause après.

Et s'il s'était porté volontaire à cette mission pour mieux surveiller ceux qui viendraient enquêter sur le problème ?

Pourtant je n'hésitais pas à lui tourner le dos. Les bras éloignés de mon corps, je maintenais mon équilibre pour manœuvrer dans cette forêt sans glisser, sans bousculer le paysage. Je ne voulais être repéré.
Nous devions nous diriger vers l'origine du tir. D'expérience, je sais qu'un bon chasseur entre et sort par la même porte. Moins il étale son odeur, moins vite il se fait repérer. Et puis, c'est toujours mieux de limiter ses déplacements et ses traces.

Si je devais décrire le mélange d'émotion qui me faisait garder les yeux ouvert comme un coktail de vitamine, je dirais que c'est le même bruit qu'une puissante explosion vue de très loin. Sourd et vibrant. La vitesse d'embrasement et de l'expulsion des particules qui rencontre l'opposition farouche de l'air environnant. Le vrombissement de la déflagration qui s'étend progressivement.

D'un coup je m'accroupis derrière un arbre à demi-effondré. Ses puissantes racines extirpées du sol offraient une cachette parfaite.
Entre elles, on distinguait parfaitement la présence d'une demi douzaine d'individus, de presque tous les miroirs à en juger au pif.
Un loup au garrot très large humait l'air au dessus de lui. Nous n'étions pas dans le sens du vent, mais cela pouvait changer. Il déclara quelque chose à ses complices, l'un d'eux fit mine de l'écouter, les autres préparaient une sorte d'appareil.

-T'avais raison... Ils sont bien équipés.

Des armes de belles factures brillaient à plusieurs ceintures. D'un oeil expert, je sentais qu'on aurait du mal à les avoir en fonçant dans le tas.
Plus empirique qu'autre chose, depuis que l'assassin ne partage plus ma vie, j'ai appris à ne plus me lancer dans un traquenard sans prendre de précaution. Nous attendrons que certains se rapprochent des moutons, Ayame les neutralisera.
J'étais certain que Karan avait eu la même idée, je ne perdis pas de temps à la lui expliquer.

Des éclats de voix nous parvenaient.

-Ça n'a pas l'air de marcher...

La patience n'est pas mon point fort.
Wergeld
Admin | Maitre du Miroir
avatar

Avatar © : A.Baille

Masculin Suivi :


Titre : Optimus - Noble, Héros, Voyageur, Artisan, Acolyte, Perçant, Precision, Fashion, Bling-Bling, Make-Up, Rockstar, Voleur, Tchi, Daya, Titan, Abracadabra

Race : Humain mutant
Statut : Maitre du miroir K'ouen
Pims : 866
Messages : 13207
Titre débile : Wu, Wuzord

https://www.facebook.com/Dodonosaure/

Re: Braconniers

le Dim 15 Déc - 16:36


Karan n'avait pas imaginé une seule seconde que recouvrer la vue lui aurait valu des soupçons de la part du chasseur. Ayame devait être informé de cette capacité puisqu'il s'était éclipsé sans en faire la remarque.
Mais il avait omis de pallier au manque de culture de son patron. Qui devait devenir le futur patron de Karan aussi.

L'entretien d'embauche commençait mal.

Il préféra garder les explications pour plus tard, quand le capitaine de K'ouen serait présent pour absorber les humeurs du chasseur caractériel.

En silence, ils déclinèrent leur trajectoire pour contourner l'espace où se situait les deux animaux mal en point. Jusqu'à ce que le chasseur cesse tout mouvement et se tasse près du sol. De l'autre côté, beaucoup de personnes bougeaient. Les mouvements rapides et l'absence de couleur obligèrent Karan à mieux regarder la zone.
Définir ce qui était proche de ce qui était loin avait une toute autre signification en cet instant, aussi se concentra-t-il pour trouver une point plus proche et mieux placé pour intervenir.

-Je distingue un tronc large à deux heure,
fit Karan en indiquant de l'index la position, Nous pouvons nous y dissimuler et les prendre à revers.

Car quand Ayame aura tiré son premier lapin, ceux qui sont là sans avoir de connaissance du combat vont tenter de s'enfuir à l'opposée du point de friction.
Logiquement, il faudrait circonscrire l'espace dans lequel toutes ces personnes vont évoluer. En prenant à revers, ils resserraient l'étau.

Ils s'affairaient tous autour de leur appareil. Jusqu'à maintenant ils ignoraient totalement la brebis et son petit. Leur attention était entièrement tournée vers leur machine défectueuse. Les minutes passaient et la tension montait parmi eux.
Ce quelque chose qui cloche les rendait tous nerveux.

Rejoindre l'autre cachette fut plus aisée à mesure que leurs voix devenaient de plus en plus forte avec l'anxiété.

-Je n'ai pas ta dextérité en forêt. Je te couvre et je m'occupe de ceux qui tenteront de fuir.

Je me saisis de mon bâton, ce n'était pas l'arme la plus efficace en de telle circonstances mais c'était mieux que rien.

A partir de maintenant, il faudra attendre que leur machine se mette en marche et qu'ils aillent récupérer les moutons. A cet instant seulement, Ayame déblayera pour nous offrir une ouverture et les empêcher de s'enfuir.
Ce plan n'avait qu'une faille cependant, les caprices de la machine. Le temps passait et elle continuait de se refuser à fonctionner.
Karan
Prêtre de Na'keisärin
avatar

Avatar © : 霜月汐さん

Masculin Suivi : Ma fiche, Mon compte,
Le temple du dragon


Titre : Perçant

Race : Dieu
Statut : Milicien de K'ien, Commissaire
Pims : 450
Notes : Sinmora : loup cybernétique

Messages : 581

Re: Braconniers

le Sam 18 Jan - 14:24


Attendre accroupis et sans bouger engourdis mes jambes. Les tremblements dans mes mains s'étaient calmés. Ils s'éternisaient sur leur machine qui refusait de fonctionner. L'un d'eux, excédé, lui ficha un coup de pied qui résonna longtemps.

-C'est la deuxième fois ! Fais-la marcher !

Il interpella par leur nom trois de ses compagnons et tous dégainèrent leurs armes. Il y avait de tout, contondant, tranchant. Je remarquais une ceinture de couteaux de jets. Je n'ai jamais vu de braconnier aussi bien équipés. On aurait dit des mercenaires.
C'était peut-être le cas.

A quatre ils avancèrent jusqu'au bélier. Quand le premier leva une machette longue comme un bras, une boule de lumière violacée le frappa. Il fut pris de convulsions et s'effondra sur le sol. Deux autres suivirent.
Le quatrième voulu fuir. Pendant ce temps, ceux restés près de l'appareil se redressèrent pour tenter de comprendre ce qui se passait. Le quatrième ne fit que quelques pas, il s'écroula comme les autres avant d'avoir atteint son groupe.

Le groupe se divisa en deux. Ceux qui couraient se mettre à l'abri et ceux qui voulaient se charger du tireur.
Si Karan était toujours d'accord, je m'occupais des méchants avec Ayame, lui n'aurait qu'à flanquer au tapis ceux qui fuyaient.

Je m'élançais dans la foule. Il y eut un choc. Mon épaule percuta un fuyard qui rebondit sur un arbre.
L'épée à la main, je gagnais l'ère où se trouvait encore échoués l'agneau et sa mère. Le petit animal tentait de se relever, perdu dans les mouvements désorganisés de toutes ces créatures qui venaient d'apparaitre.
Un cri de guerre suffit à attirer leur attention. C'était le moment où je faisais un beau moulinet de mon épée et qu'elle rencontrait quelque chose de dur.
Il y avait un braconnier en moins. Et personne ne viendrait me le reprocher.
Wergeld
Admin | Maitre du Miroir
avatar

Avatar © : A.Baille

Masculin Suivi :


Titre : Optimus - Noble, Héros, Voyageur, Artisan, Acolyte, Perçant, Precision, Fashion, Bling-Bling, Make-Up, Rockstar, Voleur, Tchi, Daya, Titan, Abracadabra

Race : Humain mutant
Statut : Maitre du miroir K'ouen
Pims : 866
Messages : 13207
Titre débile : Wu, Wuzord

https://www.facebook.com/Dodonosaure/

Re: Braconniers

le Sam 25 Jan - 10:46


Il n’était pas de ceux qui parlent pour ne rien dire. Alors ils attendirent un long moment. L’appareil capricieux refusa tout simplement de se m’être en marche. C’est alors que Ayame lança le coup de feu du départ.
Wergeld n’attendit pas plus longtemps pour se lancer dans l’action. Sur son passage il semait des victimes qui s’échouaient aux pieds des arbres.
Ceux qui regardaient sans pouvoir agir rebroussèrent chemin.

Leur idée était la bonne. Au centre du champ de bataille l’elfe et l’humain visaient les braconniers avec méthode et efficacité, renversant. Ils tombaient les uns après les autres.
A la périphérie, Karan resta en retrait. Discrètement, il allait d’arbre en arbre et de son bâton faisait trébucher, frappait ou surprenait tous ceux qui espéraient s’enfuir.
Ils étaient trois à s’être laisser avoir par l’aveugle. Tous étaient en vie, mais aucun ne pouvait plus courir. Deux gisaient dans les vapes et le troisième avait renoncé à rampé avec une jambe cassée.

Le soldat regarda alors ce qui arrivait aux deux têtes de K’ouen.
Il ne pourrait pas leur venir en aide. Sa vision fatiguait et les ombres changeantes de la forêt lui ôtait toute capacité à reconnaitre les profondeurs.

-Toi tu ne bouges pas.

L’autre gémit.

Karan se dirigea alors vers l’appareil. C’était une machine bien lourde posée à même un panneau de bois épais comme une main.
Plusieurs hommes étaient nécessaires pour la transporter. Il leva de nouveau les yeux vers Wergeld, inquiet de le découvrir face à un adversaire plus fort que lui.
Il observa alors l’un des hommes près de lui. Celui-ci ne bougeait plus depuis le premier passage de Wergeld. Jusqu’à maintenant… Il se releva avec une vitesse stupéfiante. Il remit son épaule en place qui crépita d’électricité. Ses yeux sombres changèrent de couleurs puis il s’élança vers l’aveugle.

Décidément, cette équipe était constituée de beaucoup trop de miroirs.

L’androïde plaqua Karan à terre. Le soldat en eut le souffle coupé sous le choc. Le coup de poing arriva vers lui, Karan s'appuya sur son épaule pour l'éviter. Puis il tendit le bras dans l'espoir d'attraper son baton. Trop court pour l'atteindre, deux mains serrèrent son cou lorsqu'il fouilla sa poche pour y trouver sa canne.
Il n'en déplia qu'un seul élément qu'il enfonça dans les parties tendre du bas ventre de la créature. La canne s'enfonça sous la chemise et traversa sans difficulté la peau synthétique tendue par l'effort.
Un éclair brûla la main de l'aveugle et un court-circuit fit cesser net tout mouvement chez l'androïde. Ce dernier tomba sur Karan qui eut le souffle coupé une seconde fois.

L'aveugle dut y mettre plus que ses forces pour ôter ce rocher éteint et retrouver la faculté de respirer.
Karan
Prêtre de Na'keisärin
avatar

Avatar © : 霜月汐さん

Masculin Suivi : Ma fiche, Mon compte,
Le temple du dragon


Titre : Perçant

Race : Dieu
Statut : Milicien de K'ien, Commissaire
Pims : 450
Notes : Sinmora : loup cybernétique

Messages : 581

Re: Braconniers

le Mer 29 Jan - 16:31


Le tirs d'Ayame provenaient du sol. Invisible sous des centimètres de verdure, il ne laissait que quelques secondes passer entre chaque tirs. Les cibles en mouvement, ma présence au milieu du chaos, l'obligeait à faire des pauses, à calculer des trajectoires de tir qui ne risquent pas d'être coupé par mon corps ou mon épée.
Parfois il mettait trop de temps à se décider.

Quand deux plastrons me collèrent l'épée contre la poitrine et me repoussèrent en arrière. Je passais quelques mètres en plané incontrôlable et j’atterris sur le dos dans un choc sourd. Ils se jetèrent sur moi, se séparant pour me contrôler sur les flancs.
Pour me passer du premier, je donnais un coup du plat du pied dans le genou le plus proche. Le son satisfaisant de son articulation et la dégringolade du plus proche des deux adversaires venait d'augmenter mes chances de me relever avant de prendre un mauvais coup.
L'autre arrivait pourtant au même moment. Son pied tenta de m'écraser la poitrine. Je sautais par dessus l'autre se débattant avec son genoux entre les mains.

Mon épée gisait à trois mètres de ma position et je regrettais sincèrement de n'avoir prévu aucune arme de secours.
C'était oublier le semi-elfe. Son tir atteint l'homme au ventre. Il se tordit, convulsa et sombra sur le lit d'humus.

Le troisième était un loup plus haut que moi.
Je n'avais jamais vu un Li lupin aussi grand que celui là. Pour protéger son comparse qui se débattait avec la brebis et les sabots déchainés de la malheureuse en plein réveil, le loup se présenta comme l'adversaire suivant.
Derrière moi, genou-cassé n'avait pas dit son dernier mot. Pour connaitre Ayame, je savais qu'il assommera d'abord celui qui s'en prend à l'animal. Je n'étais plus à un bobo près après tout !

Sauf que mon épée avait trouvé un nouveau propriétaire temporaire. Je l'entendis siffler dans l'air. L'allonge de cette arme est si grande que je n'eus pas le choix, je plongeais vers le loup, espérant qu'il m'éviterait et me laisserait terminer en roulade.
Celui là avait un instant plus développé que ces complices. Il plongea toute gueule ouverte dès que mes mains eurent touché le sol.

Quatre cent kilos de muscles, d'os et de fourrure m'étalèrent comme une crêpe. Mes mains dans sa gueule, je luttais pour l'empêcher de m'arracher la tête.

-Aya !

Il y eut deux tirs rapprochés.
Le premier assomma un type qui venait de se prendre un sacré coup de sabot. Le deuxième perturba un mélange de loup et d'homme.
L'électricité avait contracté tous mes muscles quand les pattes de loup plièrent dans un réflexe instinctif de se ratatiner sur le sol.

La main d'Ayame apparu dans mon champs de vision. Il se saisit de mon bras tendu et m'aida à sortir de là. En même temps, le fusil pointer vers le loup, il tira deux salves supplémentaires.
L'elfe m'assit contre un tronc d'arbre.

-Attend-là, je sécurise.

J'étais encore sonné par la décharge partagée avec le loup. Amorphe contre mon arbre, je regardais vaguement Ayame vérifier le pouls des braconniers, tirer sur le dernier encore conscient qui vociférait des menaces entre deux insultes.
En s'éloignant, il trouva Karan qu'il aida à se relever.

-Ça va Karan, rien de cassé ?

Je suis jaloux, à moi il n'a rien demandé.
Wergeld
Admin | Maitre du Miroir
avatar

Avatar © : A.Baille

Masculin Suivi :


Titre : Optimus - Noble, Héros, Voyageur, Artisan, Acolyte, Perçant, Precision, Fashion, Bling-Bling, Make-Up, Rockstar, Voleur, Tchi, Daya, Titan, Abracadabra

Race : Humain mutant
Statut : Maitre du miroir K'ouen
Pims : 866
Messages : 13207
Titre débile : Wu, Wuzord

https://www.facebook.com/Dodonosaure/

Re: Braconniers

le Mer 19 Fév - 7:07


Karan accepta avec plaisir l'aide du semi-elfe. Le capitaine avec méthode venait de terminer le ménage.

-Je vais bien, merci.

Ce n'était pas le moment de jouer les aveugles. Pour avancer sans se prendre les pieds sur l'un des braconniers, Karan dû faire plusieurs détours avant de rejoindre Wergeld.
Une décharge pour assommer une demi-tonne d'animal, à moitié absorbée par un homme qui doit en faire soixante-dix. Le soldat alla reprendre l'épée du Maitre des mains d'un homme au genou brisé.
Il s'accroupit devant le jeune homme et lui déposa l'épée non loin des mains.

--Avez-vous mal quelque part Wergeld, ou vous sentez-vous de retourner au camp ?

Karan se risque de jeter un oeil au capitaine. A eux deux ils pourraient porter le maitre et son épée. Mais cela signifierait que Karan finisse la journée au camp. Ses yeux ne tiendront pas aussi longtemps comme ça.
Aveugle dans les fourrés, il l'avait déjà fait et refusait de recommencer pareille bêtise.

-Ayame, y a-t-il des guérisseurs au camps ? Avec cette décharge il pourrait avoir des blessures internes.

La contraction des muscles ne cause pas seulement des courbatures, la tension dans son corps peut avoir ré-ouvert d'anciennes blessures, ou pire encore, fait rompre quelques vaisseaux sanguins.

Le soldat laissa place libre au semi-elfe. Il saurait quoi faire avec son Maitre à moitié sonné. Alors il observa le carnage.
La plupart étaient en vie et seulement endormis pour quelques heures. Il faudra un petit escadron de miliciens pour venir récupérer tout ce beau monde.

Une chose est sûre, l'étape suivant demandait de revenir au camp et de s'organiser avec cette prise, des braconniers, une machine et un Maitre hors d'état de nuire.
Voilà une belle prise pour des chasseurs de monstres.
Karan
Prêtre de Na'keisärin
avatar

Avatar © : 霜月汐さん

Masculin Suivi : Ma fiche, Mon compte,
Le temple du dragon


Titre : Perçant

Race : Dieu
Statut : Milicien de K'ien, Commissaire
Pims : 450
Notes : Sinmora : loup cybernétique

Messages : 581

Re: Braconniers

le Mer 26 Fév - 22:35


Ayame brancha son baladeur, il vissa l'une des oreillettes dans son oreille et patienta jusqu'à ce que quelqu'un lui réponde.

-Nous avons localisé un groupe de mercenaires.

Grésillement.

-Plusieurs blessés... Oui, on a des créatures de grandes tailles à soigner, un Li et deux animaux de Mirinar, il y a un agneau... Apportez de quoi transporter un appareil fragile. Et maintenez la quarantaine jusqu'à notre retour, que personne ne sorte de la tente principale avant notre autorisation.

De nouveau des grésillements et Ayame rangea l'appareil de communication dans sa poche. Il rejoint Karan.

-Il survivra. Wergeld ? Tu m'entends ?
-5 sur 5, j'entends des guêpes...


L'elfe garda le sourire. L'arme qu'il portait sous le bras depuis le début passa sur son dos. Plus à l'aise dans ses mouvements il commença à ligoter ceux qui n'avaient pas été assommés par une décharge mais par ma force ou l'habileté de l'aveugle.
En passant, il laissa à Karan le droit de se servir dans son sac pour se munir de quoi attacher tout ce beau monde.

L'elfe avait prévu un petit tas de cordes (en cas de chute), une paire de menottes assez usée mais encore en état de marche, et il utilisa même une sangle de son bagage pour convenablement attaché quelques éléments de plus.
Après ça, il se contenta d'aller attendre près de moi, son arme de nouveau sous le bras.

-Je m'attendais à ce que notre venue soit une opportunité pour eux de profiter de la confusion, mais de là à en trouver autant... C'est à se demander si nos services de sécurité sont efficaces !

Encore un peu dans le pâté mais toujours près à taper sur quelqu'un, je me permis de marmonner quelques mots insultant, inaudibles, et :

-En rentrant on fera le ménage. Faudra regarder s'ils ont des liens avec le miroir. Je veux savoir qui leur a permis de venir ici.


Progressivement mes esprits me revenaient. Je devais sûrement remercier un arsenal de titres qui ont évité l'arrêt de coeur. J'enverrai des fleurs à Dinu Mihai. Elle pourra les faire pourrir à l'arsenic.

-Tiens Karan ! T'as un truc à m'expliquer...

Il ne fallait pas me rendre mon épée.

-Wu c'est juste un... Commençait un Ayame moins rassuré.

Devant mon air buté (et un peu malade) il se contenta de sourire en direction de Karan et de hausser les épaules. Le semi-elfe avait pris l'habitude de mes mises en scènes. A mon nouveau commissaire d'apprendre à son tour.
Wergeld
Admin | Maitre du Miroir
avatar

Avatar © : A.Baille

Masculin Suivi :


Titre : Optimus - Noble, Héros, Voyageur, Artisan, Acolyte, Perçant, Precision, Fashion, Bling-Bling, Make-Up, Rockstar, Voleur, Tchi, Daya, Titan, Abracadabra

Race : Humain mutant
Statut : Maitre du miroir K'ouen
Pims : 866
Messages : 13207
Titre débile : Wu, Wuzord

https://www.facebook.com/Dodonosaure/

Re: Braconniers

le Ven 7 Mar - 15:40


-Vous n'avez pas lu mon CV ?

Karan aveugle mais non loin d'imaginer l'épée pointer sous sa gorge ravala son sourire. L'ambiance corps empilés et épée freinait son courage. En d'autres circonstances ce trait d'humour aurait pu faire rire ses futurs collègues. K'ouen était réputé pour avoir une sainte horreur de son propre bureau.

-Je suis un aveugle qui peut voir. C'est mon pouvoir. Lorsque je le désir je peux obliger mes yeux à voir.

Alors il s'assit. Les renforts mettront du temps à arriver.

Il épousseta son vêtement. Par habitude et non par utilité. Des taches de terres recouvraient ses vêtements. Alors il se promit de changer sa garder robe. Son uniforme blanc, porté par nostalgie, n'était pas fait pour être utilisé sur le terrain. Il aurait pu y penser avant !

-Je ne vois pas comme vous. Mes yeux voient la réalité. Mais sa définition est peut-être très spéciale car je vois en noir et blanc. Et si ces braconniers ont usé d'illusions je ne les aurais même pas remarqué puisque mes yeux y sont insensibles.

Mais les noix alchimiques, c'est autre chose.
A une telle distance, aurait-il senti la différence ? Il n'avait encore jamais eu l'occasion d'essayer. Un soldat qui passe son temps dans un beau palais, c'était le genre de vie qu'un vétéran aimerait, mais Karan était encore jeune. L'inaction le rendait morose.

Moins que Wergeld.

-Suis-je excusé ?

Des moteurs s'entendaient au loin. Il se releva et tendis l'oreille dans la direction des engins.

-Ce bruit, vient-il de nos renforts ou d'autre chose ?

Il n'avait pas remarqué d'appareils spéciaux utilisés par les milices de Mirinar, d'autant plus que sur une île aussi petite, il aurait trouvé ça exagéré d'avoir recours à des engins aussi bruyants.
Karan
Prêtre de Na'keisärin
avatar

Avatar © : 霜月汐さん

Masculin Suivi : Ma fiche, Mon compte,
Le temple du dragon


Titre : Perçant

Race : Dieu
Statut : Milicien de K'ien, Commissaire
Pims : 450
Notes : Sinmora : loup cybernétique

Messages : 581

Re: Braconniers


Contenu sponsorisé


Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

- Sujets similaires