Des hommes et des dieux

le Ven 13 Sep - 17:27


Etrange aventure.
Etrange créature.
Etrange sentiment.

Ainsi s'était déroulé le jour des dieux
Pour un étrange pèlerin hérétique.

Zakariann était ressortit du temple comme l'un des leurs.
Peu à peu, le frère de la Silnà parfaisait son masque.
Pourtant jamais il ne deviendra un Etranger.

C'est assis au coin du feu que Zak repense à celà.
Sa main agite le tison et attise les braise.
Au coeur de la providence, il attend.

Nous sommes de plus en plus nombreux.

Aveugle il avait été.
Aveugle et plein de douleur.
Aveugle et seul.

Zak avait été le premier à partir de la citadelle.
Les yeux rivés sur son unique objectif.
Retrouver le Sire et le ramener parmi les siens.

Il avait réussi, mais le sire avait d'autres projets.
Il ne rentrerait pas tout de suite et Zak non plus.

Aveuglé par sa quête le frère de la Silnà n'était plus.
Azurée avait été le premier qui croisa son chemin.
Trouver les autres ne fut pas très dur.

Je suis heureux que tu aies reçu mon message...

Un sourire se dessina sur le visage du pèlerin blanc.
Le frère qu'il attendait était arrivé.

... Et désolé d'être apparu si distant dans les temples.
On ne sait jamais qui peut écouter là dehors.
Je t'en pries assieds toi, mets-toi à l'aise.

Zakariann irradiait la bonne humeur.
Ses yeux pétillaient de vie et de joie.
Ici, ils étaient en famille.

Après des mois d'une solitude pesante,
Enfin il était entouré des siens.

Sa femme lui manquait.
Son enfant à naitre aussi.
Mais il n'était plus seul.
Zakariann Al'Silnà
avatar

Titre : Sarkina

Pims : 6
Messages : 59

Re: Des hommes et des dieux

le Mer 18 Sep - 21:12


J'ai posé une main sur son épaule. Je doutais qu'il existe vraiment, qu'il soit bien ce Zak là. Mais si. Chaque jour passait, certains repartaient et parfois certains arrivaient. Une surprise amère de nous savoir tous si loin de chez nous nous étreignait alors. Puis, nous étions heureux. Mieux vaut qu'un vagabond soit auprès de nous que seul dans la nature. Qui sait ce que ce monde pourrait lui faire.

-Ne demande pas pardon, frère. Tu as bien fait.

L'aura du feu brûlait ma joue gauche. Le temps s'est rafraichi sur la vaste ville d'Entre-Monde mes vêtements trop légers ne suffisaient plus à me tenir hors de portée de la morsure du vent. Dans quelques semaines mes fourrures et mes bottes hautes seront une bénédiction.
Je soupirais d'aisance et m'enfonçais dans mon siège. De ci de là des mains et des visages me saluaient à leur tour.

Ceux qui sont partis les premiers ont laissé des proches derrière eux. Presque tous en réalité. J'étais l'un des chanceux qui pouvaient voyager, partir sans se soucier du reste. Je me demande s'il a trouvé un moyen de leurs donner des nouvelles...

-Nous avons entendu la même chose. Je suis inquiet aussi...

*Ils nous accusent de tout...*


Je repensais au discours du prêtre de Ho'una. Il suggérait que l'un de nous était dans le coup. Il supposait en savoir plus que nous ne le craignions tous. Qui leur a révélé notre nom ? Que savent-ils exactement ?

-Je ne sais pas ce qu'ils savent, ce qu'ils pensent faire ou même ce qui nous attend ici.

Surtout que nous sommes tous venus avec des buts différents. Les Errants voyagent, observent, mais les autres ? Le Sire nous dirait quoi faire et comment réagir. Sans lui, nous sommes un équipage sans capitaine. Le bateau est au large et ne sait plus où se trouve le rivage.
Azurée du Trèfle
avatar

Masculin Suivi :

Titre : Guide, Perçant, Sarkina

Race : Frère de la Silnà
Statut : Acolyte
Pims : 5
Notes : Equipement
Carte Holographique +2
Combinaison de camouflage
Hope (arme)
Griffe (monture)
.

Messages : 749

Re: Des hommes et des dieux

le Lun 7 Oct - 22:27


Inquiets.
Perplexes.
Perdus.

Beaucoup de ses frères et soeurs l'étaient.
Lui-même ne faisait pas exception.
Grand temps il était de reprendre la barre.

Ils ne savent rien de plus que notre nom.

Zakariann sourit à son frère.
Un de ses sourires dont il avait le secret.
Un sourire à la fois chaleureux et serein.

Je le tiens de la Banquière en personne.

Le frère de La Silnà s'enfonça confortablement dans son fauteuil.

Elle a réussi à m'arracher quelques infos cruciales.
Bientôt tous sauront que nous sommes un groupe de scientifiques
et que nous sommes sur le point de rouvrir les miroirs.

Un autre sourire.
Fier et espiègle.

J'espère que ça nous fera gagner du temps...

Inquiet.
Perplexe.
Perdu.

... nous organiser.

Le pèlerin blanc prononça un mot,
Et d'un titre en papier apparut un paquet.
De ce paquet, il en sorti deux vieux livres.

J'ai piqué ça dans une salle secrète du temple du cheval.
J'ai bon espoir d'y trouver quelque chose d'utile contre les dieux.
Un coup de main serait pas de refus.

Le Sire les avait guidé.
Le Sire a disparu.
Le Sire réapparaîtra.

En attendant, c'est à nous de prendre
notre destin en main.
Zakariann Al'Silnà
avatar

Titre : Sarkina

Pims : 6
Messages : 59

Re: Des hommes et des dieux

le Mar 8 Oct - 16:58


Notre nom, c'est déjà beaucoup. Ils savent que devant leurs frontières ce masse un nom. Les magiciens d'ici disent qu'il suffit de connaitre le nom pour avoir du pouvoir sur lui. Je leur ai trouvé beaucoup d'intelligence dans cette expression. Il m'a bien semblé qu'on ne peut avoir aucun pouvoir sur quelque chose qu'on ne connait pas.

"-Je ne sais pas Zak, un tel mensonge pourrait nous retomber dessus. "

Les mensonges ne sont jamais bons. Ils créent un risque et un doute. Ceux d'ici se méfient déjà assez de nous sans rien savoir !

J'ai pris le temps d'observer les gens d'ici. Combien de maladies incurables existent ? Aucune. Pour eux, si une maladie devient impossible à soigner et bien devenez un robot. La robotique est la solution ultime quand la médecine n'arrive plus à rien.
Leur médecine a pourtant une avancée spectaculaire. Ils remplacent des organes vitaux comme s'ils cultivaient des tomates. Tout parait si simple ici, si confortable.

Nous pourrions profiter de ce confort, de ce luxe. Nous pourrions l'importer à la Citadelle. Nous pourrions vaincre la maladie et les hivers difficiles. Plus aucune épidémie, plus aucune famine. Nous n'aurions plus rien à craindre.

"-Pendant que tu avais disparu c'est ça que tu faisais ?"

Voler des ouvrages précieux au nez et à la barbe des dieux...
Je lui rendis son sourire, il venait de me prouver que la Silnà est encore digne de son nom. Nous n'avons ni médecine ni science avancée, mais nous avons du courage et de la témérité à revendre.

"-Je peux ?"

Je me saisis de l'un des ouvrages et l'ouvris avec une grande délicatesse. C'était une sorte d'appréhension, de respect. Ils pourraient nous apprendre des choses incroyables sur les dieux. Quelque chose pour leur reprendre ce qu'ils nous ont volé.
Je n'aimais pas l'idée de mentir. Pourtant j'aimais cette affaire secrète de livres volés et de mystères à déterrer.

"-Tu les as déjà parcouru ?"
Azurée du Trèfle
avatar

Masculin Suivi :

Titre : Guide, Perçant, Sarkina

Race : Frère de la Silnà
Statut : Acolyte
Pims : 5
Notes : Equipement
Carte Holographique +2
Combinaison de camouflage
Hope (arme)
Griffe (monture)
.

Messages : 749

Re: Des hommes et des dieux

le Dim 3 Nov - 13:43


Zak comprenait la réticence de son frère.
Le mensonge n'était pas leur façon de faire.
Mais face à tant de méfiance qu'était-il bon de faire ?

Seul l'avenir nous le dira.

Nous nous en sortirons.

Combien d'épreuves leurs étaient tombées dessus ?
Combien d’embûches avaient-ils surmontés ?
Combien d'écueils avaient-ils su évités ?

Pourtant, nous sommes toujours là.

Sa femme portait sa foi en l'Infini.
Lui avait une foi infinie en la Silnà.


En effet.

Sa petite escapade en solitaire,
Dans un temple à l'allure si austère,
N'avait autre but que de percer un mystère.

Je t'en prie.

Le pèlerin blanc sourit devant l'attitude de son frère.
Ensemble, ils trouveraient quelque chose...

Pour que les Dieux paient.
Pour que les Dieux pleurent.
Pour que les Dieux saignent.

Non j'ai préféré t'attendre.

Le frère de la Silnà imita Azurée.
Il se mit à parcourir son ouvrage.

Les réponses sont là quelque part. C'est étrange de les toucher du doigt.
Un peu effrayant aussi... Tant de siècles passés à subir, serons-nous prêts à agir ?
Zakariann Al'Silnà
avatar

Titre : Sarkina

Pims : 6
Messages : 59

Re: Des hommes et des dieux

le Mer 6 Nov - 21:46


Tant de siècles passés à subir.
C'est ce genre de phrase qui noue le ventre et nous rendent malade. Nos parents meurent avant leur cinquantième année, des enfants s'écroulent de maladie, de faim, de froid. Les persécutions ont fait de nous des montagnes de pierre. Les plus résistants seulement survivent aussi longtemps. Il en faut tellement, que notre peuple ne réussi plus à croître sereinement. Des couples n'ont qu'un enfant, rarement deux, le troisième a trop de chance de mourir, ce n'est pas comme ça que nous survivrons.

Où est notre Sire quand tout devient si difficile jusque dans la citadelle !

Les ouvrages m'apparurent anciens et fragiles. J'en saisissais les pages du bout des doigts.
En réalité, j'étais simplement écœuré d'approcher de si près de leur divine mascarade. Les livres parlaient de légendes et de mythes. Les premiers que j'observais ne contaient que des anecdotes sur l'existence d'Ho'una.

-Si nous trouvons des choses intéressantes il faudra prévenir les Tiers. Astrid ou Mahaut sauront quoi faire de tout ça.

Je refusais d'agir trop vite. Nous deux étions des frères mais ni l'un ni l'autre n'avions l'honneur d'être un Tiers. Eux sont sages, ils savent comment nous mener.
Je voulais faire savoir à Zak qu'une insubordination n'était pas dans mon caractère. J'aimais mes frères et mes sœurs, surtout je pensais que notre survie était la conséquence directe de notre discipline et de notre respect envers les institutions que le Sire avait laissé derrière lui.
Mais ils sont tous introuvables.

-Mais... A mon départ de la citadelle il n'y avait personne. Je ne sais pas comment les contacter, je n'ai pas croisé l'un de nos frères donjions ou prédicains depuis mon arrivée à Entre-Monde.

Je retournais à ma lecture, une ride de concentration barrait mon front.
Azurée du Trèfle
avatar

Masculin Suivi :

Titre : Guide, Perçant, Sarkina

Race : Frère de la Silnà
Statut : Acolyte
Pims : 5
Notes : Equipement
Carte Holographique +2
Combinaison de camouflage
Hope (arme)
Griffe (monture)
.

Messages : 749

Re: Des hommes et des dieux

le Mer 27 Nov - 11:16


Page après page.
Ligne après ligne.
Mot après mot.

Il y avait dans cet ouvrage tant d'inepties,
Que le pèlerin blanc doutait de plus en plus.
Y trouver quelque chose d'utile semblait impossible.

C'est alors que son frère s'adressa à lui.
Ses paroles étaient sagesse, il le savait.

Mais si les Tiers n'avaient pas disparus tel le Sire,
Ils ne s'en étaient pas moins évaporés il y a peu.
Le frère de la Silnà ne les comprenait pas...

Pourquoi alors même que je retrouve les miens en cette étrange ville...
Pourquoi ai-je ce sentiment d'abandon qui m'envahit ?

Tu as raison et nous agirons ainsi. Nous trouverons bien un moyen de les contacter.
Enfin encore faut-il trouver quelque chose dans ce ramassis de mensonges...

Prendre les épreuves les unes après les autres.
Ne pas regarder trop en avant de peur de voir...

De voir que nous voulons réaliser l'impossible.
Le pèlerin blanc se remit à lire.
Ses doigts effleuraient les pages.
Ses yeux épiaient chaque mot.

"...Et les Huit se dressèrent contre le fléau sans fin, repoussant ses démons là où plus jamais ils ne menaceraient personne..."

Sans même y penser, Zak avait prononcé ces mots à haute voix.
Certain d'avoir trouver ici le début de quelque chose d'intéressant.

Des démons ? C'est limite blessant. Enfin... Tiens regarde la suite.
Le pèlerin blanc tendit le livre à son frère.
D'un doigt lui indiqua le passage.
D'un signe de tête l'encouragea à poursuivre la lecture.

Spoiler:
Désolé pour le temps de réponse. C'est lamentable...
Zakariann Al'Silnà
avatar

Titre : Sarkina

Pims : 6
Messages : 59

Re: Des hommes et des dieux

le Mar 3 Déc - 14:45


Je l'écoutais distraitement, mon propre ouvrage était tapissé jusque dans les marges de ce genre de sobriquets. Démons, dragons, monstres... La lecture calme et la chaleur dans l'auberge abaissait ma vigilance et ma pression sanguine. Je m'étais laissé écraser par mon propre poids sur ma chaise. Le dos rond et les épaules voûtées je me penchais sur la page indiquée.

-C'est...

Les lignes paraissaient plus étroites, le paragraphe avait été ajouté postérieurement à la première copie de ce livre là, par un autre scribes que le premier qui l'avait rédigé. Cela aurait été aussi évident que si cette copie supplémentaire avait présentée une page non numérotée et collée à la hâte.

Je tournais le feuillet pour voir derrière et remarquais la suite du paragraphe qui précédait celui que Zak avait remarqué.

Puis j'ai voulu m'assurer que l'auberge était calme. Je pensais croiser des regards curieux ou moins sympathiques, mais tous avaient la tête dans leur assiette ou bien discutait avec leur voisin. Une drôle de famille que voilà. Ce n'est pas ici que nos trouvailles nous attireraient des ennuis. Sauf si on en parle en public !

-Quelqu'un a rajouté ce passage après avoir rédigé l'ouvrage.

Je lisais attentivement le texte.

-On dirait une sorte de code...

C'en était un à l'évidence. Les mots étaient agencés et ne formaient pas de phrases réellement cohérentes en fonction des autres ou même en regardant l'agencement des mots. Certaines d'entre-elles manquaient même d'être comprise par son lecteur.

-Ce texte n'a ni queue ni tête !

Le départ était plutôt accessible bien qu'il soit écrit avec une syntaxe incorrecte. L'idée principale était :

-Il parle d'île aux oiseaux. Un nid ou une île volante peut-être bien.

La suite était foncièrement obscure. Trop pour moi, je me redressais en faisant craquer mes épaules.

-Le temple cachait des choses intéressantes...
Azurée du Trèfle
avatar

Masculin Suivi :

Titre : Guide, Perçant, Sarkina

Race : Frère de la Silnà
Statut : Acolyte
Pims : 5
Notes : Equipement
Carte Holographique +2
Combinaison de camouflage
Hope (arme)
Griffe (monture)
.

Messages : 749

Re: Des hommes et des dieux

le Mar 25 Mar - 9:03


Le pèlerin écoutait Azurée avec attention.
Deux frères à la recherche d'un sens,
D'un indice, d'une piste à suivre.

Il y a bien l'île aux perroquets...

Peut-être pouvaient-ils commencer par là.
Peut-être trouveraient-ils quelque chose là-bas.

Le pèlerin blanc s'empara d'une carte.
Zakariann la déroula devant l'âtre.
Le frère de la Silnà pointa l’île du doigt.

mais elle est vaste. Trop pour se lancer sans plus d'informations.

Alors il repris le livre ancien en main.
Alors le frère se replongea dans son étude.
Alors le pèlerin se laissa porter par les mots.

Soudain un éclair lui traversa l'esprit.
Soudain tout devint clair à ses yeux.

L'encre n'est pas la même.

Le pèlerin blanc ne réfléchit pas plus avant.
Il arracha la page du reste de l'ouvrage.
Le frère de la silnà tendit le bras vers l'âtre.

La lueur vacillante des flammes se fit son alliée.
A travers le papier elle transparaissait, vacillait.

Ce sont des indications.

Sur la page ainsi éclairée,
Des mots s'effacèrent
Et d'autres se mirent à luire.

Mon frère, je crois qu'on tiens notre feuille de route.

Zakariann était tout sourire.
Il ne savait ce qu'ils trouveraient...

Mais on le trouvera.
Zakariann Al'Silnà
avatar

Titre : Sarkina

Pims : 6
Messages : 59

Re: Des hommes et des dieux

le Mer 28 Mai - 12:04


-Qu'y a-t-il sur cette feuille ?

Trop éloigné du bras de Zakariann, j'avais regardé l'autre élever son bout de papier devant la cheminée. Par respect j'évitais de m'approcher de trop près. Je vis bien que la feuille réagissait, mais pas assez bien pour en lire l'écriture.

Après quelques mots échangés, je me laissais tenter par le plat du jour et de quoi me revigorer après ces lectures.

-Nous partons donc pour l'île aux perroquets trouver quelque chose de mystérieux à propos de nous ou des imposteurs.

Ce sera très sûrement une aventure dangereuse.
Pendant mon repas, je lui proposais de se rejoindre sur l'île afin que notre départ séparé ne soit pas remarqué.

En plus, il était préférable que nous attendions encore un peu avant de nous y rendre. L'hiver s'annonçait froid en mer, nous pouvons nous permettre d'attendre quelques semaines avant d'y aller que le temps soit plus clément. De sorte que nous pourrions profiter du secret des zones extérieures et éviter les auberges si notre voyage se prolonge.

De notre discrétion pourrait dépendre le succès de cette mission. C'était aussi une question de préparation.

Je ne cachais pas mon appréhension et préférais avoir le temps de m'équiper convenablement. Voyager droit devant vers l'Entre-Monde avait été assez difficile comme ça. Le pire c'est qu'il est encore plus dangereux d'y vivre !

A la fin du repas, je convenais que je le contacterai dès que je trouverai le climat plus favorable et mes affaires mieux installées. Après cela, je le quittais en lui souhaitant une bonne nuit.

Spoiler:
Tu ouvres sur l'île ? Je te suis aveuglément, frère. Sauf si tu essayes de me tuer, dans ce cas. Ma vie à beaucoup de valeur à mes yeux.
Azurée du Trèfle
avatar

Masculin Suivi :

Titre : Guide, Perçant, Sarkina

Race : Frère de la Silnà
Statut : Acolyte
Pims : 5
Notes : Equipement
Carte Holographique +2
Combinaison de camouflage
Hope (arme)
Griffe (monture)
.

Messages : 749

Re: Des hommes et des dieux


Contenu sponsorisé


- Sujets similaires